Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

LE DÉBAT

Theresa May en France : le Brexit au plus vite ?

En savoir plus

Planète @venir

L’incroyable phénomène de l’e-sport

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabien Archambault : "La France n'est pas un grand pays de football"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : la télémédecine, une initiative pour les femmes médecins

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur la route des festivals de musique

En savoir plus

TECH 24

Beauté connectée : parce que vous le valez bien...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le monde décrit par Trump n’existe pas"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attentat de Nice : "Cazeneuve face à l'été meurtrier"

En savoir plus

Economie

Une filiale de Toyota rappelle près de 275 000 véhicules

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/03/2010

Les déboires de l'industrie automobile nippone se poursuivent. Daihatsu, une filiale du constructeur Toyota spécialisée dans les mini-voitures, annonce le rappel de 274 551 véhicules défectueux, ce jeudi.

AFP - Le constructeur automobile japonais Daihatsu, filiale de Toyota spécialisée dans les mini-voitures, a annoncé jeudi le rappel de 274.551 véhicules, presque tous au Japon, en raison d'un écrou manquant dans les systèmes de suspension et de transmission et d'autres défauts.

Le principal défaut, qui affecte certains modèles des mini-vans "Hijet" et "Atrai Wagon", peut provoquer le détachement du pneu avant en cas de choc, mais aucun accident n'a été signalé, a expliqué un porte-parole de Daihatsu.

Quelques dizaines de mini-voitures des modèles "Mira" et "Move" ont par ailleurs été rappelées pour un problème mineur de tuyau d'arrivée d'essence.

Tous ces véhicules sont en circulation au Japon, à l'exception de 449 d'entre eux qui ont été exportés, a précisé le porte-parole de Daihatsu.

Daihatsu est une filiale à plus de 51% de Toyota, qui a dû rappeler près de 9 millions de véhicules dans le monde depuis l'automne dernier, pour la plupart aux Etats-Unis, en raison d'une série de dysfonctionnements techniques.
 

Première publication : 11/03/2010

COMMENTAIRE(S)