Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Manchester prise pour cible"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cyril Hanouna à nouveau dans le viseur du CSA

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Naomi Campbell sur la Croisette, pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mise à mort du cerf sacré" : Cannes plonge dans le drame

En savoir plus

FOCUS

Les "virus guérisseurs", un espoir dans la lutte contre les "superbactéries"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à Jérusalem : beaucoup d'attente"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce et ses créanciers proches d'un accord

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Législatives : la campagne commence"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Vincent Lindon vers un 2nd prix d'interprétation ?

En savoir plus

Economie

Une filiale de Toyota rappelle près de 275 000 véhicules

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/03/2010

Les déboires de l'industrie automobile nippone se poursuivent. Daihatsu, une filiale du constructeur Toyota spécialisée dans les mini-voitures, annonce le rappel de 274 551 véhicules défectueux, ce jeudi.

AFP - Le constructeur automobile japonais Daihatsu, filiale de Toyota spécialisée dans les mini-voitures, a annoncé jeudi le rappel de 274.551 véhicules, presque tous au Japon, en raison d'un écrou manquant dans les systèmes de suspension et de transmission et d'autres défauts.

Le principal défaut, qui affecte certains modèles des mini-vans "Hijet" et "Atrai Wagon", peut provoquer le détachement du pneu avant en cas de choc, mais aucun accident n'a été signalé, a expliqué un porte-parole de Daihatsu.

Quelques dizaines de mini-voitures des modèles "Mira" et "Move" ont par ailleurs été rappelées pour un problème mineur de tuyau d'arrivée d'essence.

Tous ces véhicules sont en circulation au Japon, à l'exception de 449 d'entre eux qui ont été exportés, a précisé le porte-parole de Daihatsu.

Daihatsu est une filiale à plus de 51% de Toyota, qui a dû rappeler près de 9 millions de véhicules dans le monde depuis l'automne dernier, pour la plupart aux Etats-Unis, en raison d'une série de dysfonctionnements techniques.
 

Première publication : 11/03/2010

COMMENTAIRE(S)