Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

Sports

Didier Drogba décroche son deuxième Ballon d'Or africain

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 12/03/2010

Le buteur ivoirien de Chelsea a reçu le deuxième Ballon d’Or africain de sa carrière. Didier Drogba devance le Camerounais Samuel Eto’o et le Ghanéen Michael Essien.

Régulier en club et auteur d'une bonne fin de saison dernière avec Chelsea : ces deux critères ont poussé la Confédération africaine de football (CAF) à désigner l'Ivoirien Didier Drogba Ballon d’Or africain 2009.

À 32 ans, le buteur des Blues reçoit cette récompense pour la deuxième fois de sa carrière, après un premier sacre en 2006. Cette année, il devance un autre attaquant, le Camerounais Samuel Eto’o, qui s’est relancé à l’Inter Milan après avoir perdu sa place de titulaire indiscutable à Barcelone l'an dernier.

La troisième place de ce classement annuel des meilleurs joueurs africains échoit au milieu de terrain ghanéen Michael Essien, qui évolue également à Chelsea.

Le couronnement de Didier Drogba a quelque peu surpris les médias africains, qui s’attendaient davantage à un quatrième sacre du capitaine des Lions Indomptables. Le triplé historique de Barcelone en 2009 (Ligue des champions, championnat et Coupe d’Espagne) semblait, en effet, lui donner un avantage indéniable. Sa relégation de plus en plus fréquente sur le banc de touche en fin de saison dernière et son transfert à l’Inter ont-ils suffi à le priver du titre ? Ou bien la CAF a-t-elle estimé qu’elle l’avait déjà suffisamment couvert de lauriers ?

Malgré les Blues

En regard, Drogba a, en effet, connu un parcours bien plus chaotique. Absent des terrains en début de saison 2008-2009 à cause de blessures récurrentes, il n'a cartonné qu'en fin de championnat. Grâce à 19 buts marqués en Premier League, il a retrouvé son rang de buteur vedette des Blues, un titre que lui contestait de plus en plus ouvertement Nicolas Anelka.

Contrairement à Eto’o, dont le palmarès est porté par celui du Barça, les titres remportés par l'Ivoirien l'an dernier ne plaidaient pas non plus en sa faveur. Les Blues n’ont décroché que la FA Cup (l'équivalent britannique de la Coupe de France). Pour le reste, il se sont fait éliminer en demi-finale de la Ligue des champions et le titre de champion d'Angleterre leur a échappé pour la troisième année consécutive.

Première publication : 12/03/2010

COMMENTAIRE(S)