Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Sports

Le XV de France bat l'Italie et se rapproche du Grand Chelem

Texte par Thibault LIEURADE

Dernière modification : 16/03/2010

Le XV de France a facilement remporté son quatrième match du Tournoi des VI Nations contre l'Italie (46-20). Les Bleus devront battre l'Angleterre, samedi prochain à Saint-Denis, pour décrocher leur 9e Grand Chelem.

Déluge d'essais sur Saint-Denis. Les Bleus ont logiquement battu l'Italie et se sont rassurés en l'emportant avec la manière, ce dimanche, lors de la 4e journée du tournoi des VI Nations : les Italiens rentrent à la maison avec six essais et 46 points encaissés dans les valises.

Sur la pelouse du Stade de France, les Bleus, en maillot blanc, ne tardent pas à prendre le match à leur compte. Dès la 6e minute, une feinte de Morgan Parra piège la défense transalpine, qui le laisse s'échapper dans ses 22 mètres. Le Clermontois sert Imanol Harinordoquy, qui n'a plus qu'à aplatir entre les poteaux.

Parra inscrit trois points supplémentaires cinq minutes plus tard, concrétisant un nouveau temps fort français. Les Italiens ne voient pas la balle et se mettent souvent à la faute. Le centre Gonzalo Garcia écope alors d'un carton jaune pour obstruction sur un coup de pied à suivre du coquelet Marc Andreu, au quart d'heure de jeu.

22-3 à la mi-temps

Les Bleus, en supériorité numérique, inscrivent peu après le deuxième essai lorsque l'ouvreur François Trinh-Duc effectue une passe sautée en direction du centre David Marty, qui bénéficie d'une erreur de marquage pour filer à l'essai.

Les trois-quarts se régalent face à des Italiens trop timorés. Avant le retour de Garcia sur le terrain, à la 25e minute, David Marty conclut en bout de ligne un mouvement initié par Clément Poitrenaud dans ses 22 mètres, qui permet au Perpignanais de fêter son retour de blessure en signant un doublé.

Les Bleus, dominateurs en mêlée et hégémoniques en touche, donnent l'impression d'être la seule équipe sur le terrain, même s'ils lèvent le pied en fin de première période. Le XV de France rentre aux vestaires avec une confortable avance au score (22-3).

Reste que ce relâchement n'a pas été du goût de Marc Lièvremont, qui a dû le faire savoir à ses joueurs. Les Bleus reprennent rapidement leur marche vers l'avant en seconde mi-temps.

À un match du grand chelem

À la 51e minute, l'ailier de Castres, Marc Andreu, qui honorait aujourd'hui sa première sélection, inscrit le quatrième essai de la rencontre. Yannick Jauzion fera parler sa vitesse pour aller marquer le cinquième quelques minutes plus tard.

Le match est plié et Marc Lièvremont fait tourner en envoyant notamment sur la pelouse Dimitri Yachvili, de retour en bleu en raison de la blessure de Frédéric Michalak.

Sur le terrain, de toutes façon, titulaires ou remplaçants, c'est la même chose. À un quart d'heure du coup de sifflet final, le troisième ligne Alexandre Lapandry, tout juste entrée en jeu, franchit à son tour la ligne d'en-but.

Les Italiens, qui n'ont plus que leur honneur à défendre, répliquent dans la foulée par un essai du deuxième ligne Carlo Del Fava. Les Bleus, la tête ailleurs, laissent échapper trois minutes plus tard le demi de mêlée remplaçant Pablo Canavosio. Qu'importe, plus personne ne regarde le score…, qui en restera à  46-20 jusqu'au coup de sifflet final.

Les Français n'ont désormais plus qu'une marche à gravir pour réaliser le grand chelem. Mais samedi prochain contre l'Angleterre, c'est un tout autre défi qui attend les Bleus...
 

Première publication : 14/03/2010

  • TOURNOI DES VI NATIONS

    L'Écosse et l'Angleterre se neutralisent à Murrayfield

    En savoir plus

  • TOURNOI DES VI NATIONS

    L'Irlande garde espoir

    En savoir plus

  • RUGBY

    Sébastien Chabal : "Je ne suis pas une star"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)