Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

Moyen-orient

Cinq corps retrouvés dans le nord-est du pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/03/2010

L'inquiétude grandit après la découverte de cinq corps dans le nord-est du Yémen, région où des otages allemands et britannique ont été enlevés au mois de juin dernier. Des tests ADN sont en cours pour identifier les cadavres.

AFP - Les autorités yéménites ont récupéré les corps de cinq personnes dans le nord du pays, où des otages allemands et britannique ont été enlevés, et les soumettent à des tests ADN, a indiqué un responsable local selon lequel il pourrait s'agir de Somaliens.

Selon le site internet du ministère de la Défense, 26sep.net, les cinq corps ont été retrouvés dans la province d'Al-Jawf (nord-est).

Le gouverneur de la province, Hussein Hazeb, cité par 26sep.net, a indiqué que ces victimes "pourraient être des Somaliens", mais que les test ADN détermineraient leur identité.

Des sources des services de sécurité avaient auparavant indiqué à l'AFP que les corps d'une femme, de deux hommes et d'un enfant avaient été retrouvés samedi dans une région désertique d'Al-Jawf, près de laquelle des otages allemands et britannique avaient été enlevés.

"Les corps étaient dans un état de décomposition, mais il semble qu'il s'agisse d'étrangers", a déclaré un chef tribal de la région à l'AFP.

Les autorités ont dépêché un hélicoptère pour ramener les corps à Sanaa, selon une source des services de sécurité.

Cinq Allemands, un couple et trois enfants, et un Britannique avaient été enlevés en juin dans la région de Saada (nord), fief de la rébellion zaïdite chiite. Les cadavres de deux Allemandes et d'une Sud-Coréenne, kidnappés en même temps qu'eux, avaient été retrouvés peu après leur enlèvement.

Les adultes faisaient partie d'une organisation humanitaire.

Le chef de la diplomatie yéménite, Abou Bakr al-Kourbi, avait affirmé en janvier que les autorités avaient localisé les cinq Allemands et le Britannique dans la région de Saada et affirmé que des négociations étaient en cours pour leur libération.

Pour leur part, les rebelles ont assuré à plusieurs reprises ne pas détenir les otages et rendu les autorités responsables de leur sort.

L'édition en ligne du magazine allemand Spiegel avait affirmé que les ravisseurs réclamaient une rançon de deux millions de dollars pour les libérer et qu'un membre de la rébellion jouait le rôle de médiateur.

Première publication : 15/03/2010

COMMENTAIRE(S)