Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costia Concordia

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

Moyen-orient

Cinq corps retrouvés dans le nord-est du pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/03/2010

L'inquiétude grandit après la découverte de cinq corps dans le nord-est du Yémen, région où des otages allemands et britannique ont été enlevés au mois de juin dernier. Des tests ADN sont en cours pour identifier les cadavres.

AFP - Les autorités yéménites ont récupéré les corps de cinq personnes dans le nord du pays, où des otages allemands et britannique ont été enlevés, et les soumettent à des tests ADN, a indiqué un responsable local selon lequel il pourrait s'agir de Somaliens.

Selon le site internet du ministère de la Défense, 26sep.net, les cinq corps ont été retrouvés dans la province d'Al-Jawf (nord-est).

Le gouverneur de la province, Hussein Hazeb, cité par 26sep.net, a indiqué que ces victimes "pourraient être des Somaliens", mais que les test ADN détermineraient leur identité.

Des sources des services de sécurité avaient auparavant indiqué à l'AFP que les corps d'une femme, de deux hommes et d'un enfant avaient été retrouvés samedi dans une région désertique d'Al-Jawf, près de laquelle des otages allemands et britannique avaient été enlevés.

"Les corps étaient dans un état de décomposition, mais il semble qu'il s'agisse d'étrangers", a déclaré un chef tribal de la région à l'AFP.

Les autorités ont dépêché un hélicoptère pour ramener les corps à Sanaa, selon une source des services de sécurité.

Cinq Allemands, un couple et trois enfants, et un Britannique avaient été enlevés en juin dans la région de Saada (nord), fief de la rébellion zaïdite chiite. Les cadavres de deux Allemandes et d'une Sud-Coréenne, kidnappés en même temps qu'eux, avaient été retrouvés peu après leur enlèvement.

Les adultes faisaient partie d'une organisation humanitaire.

Le chef de la diplomatie yéménite, Abou Bakr al-Kourbi, avait affirmé en janvier que les autorités avaient localisé les cinq Allemands et le Britannique dans la région de Saada et affirmé que des négociations étaient en cours pour leur libération.

Pour leur part, les rebelles ont assuré à plusieurs reprises ne pas détenir les otages et rendu les autorités responsables de leur sort.

L'édition en ligne du magazine allemand Spiegel avait affirmé que les ravisseurs réclamaient une rançon de deux millions de dollars pour les libérer et qu'un membre de la rébellion jouait le rôle de médiateur.

Première publication : 15/03/2010

COMMENTAIRE(S)