Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Moyen-orient

Cinq corps retrouvés dans le nord-est du pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/03/2010

L'inquiétude grandit après la découverte de cinq corps dans le nord-est du Yémen, région où des otages allemands et britannique ont été enlevés au mois de juin dernier. Des tests ADN sont en cours pour identifier les cadavres.

AFP - Les autorités yéménites ont récupéré les corps de cinq personnes dans le nord du pays, où des otages allemands et britannique ont été enlevés, et les soumettent à des tests ADN, a indiqué un responsable local selon lequel il pourrait s'agir de Somaliens.

Selon le site internet du ministère de la Défense, 26sep.net, les cinq corps ont été retrouvés dans la province d'Al-Jawf (nord-est).

Le gouverneur de la province, Hussein Hazeb, cité par 26sep.net, a indiqué que ces victimes "pourraient être des Somaliens", mais que les test ADN détermineraient leur identité.

Des sources des services de sécurité avaient auparavant indiqué à l'AFP que les corps d'une femme, de deux hommes et d'un enfant avaient été retrouvés samedi dans une région désertique d'Al-Jawf, près de laquelle des otages allemands et britannique avaient été enlevés.

"Les corps étaient dans un état de décomposition, mais il semble qu'il s'agisse d'étrangers", a déclaré un chef tribal de la région à l'AFP.

Les autorités ont dépêché un hélicoptère pour ramener les corps à Sanaa, selon une source des services de sécurité.

Cinq Allemands, un couple et trois enfants, et un Britannique avaient été enlevés en juin dans la région de Saada (nord), fief de la rébellion zaïdite chiite. Les cadavres de deux Allemandes et d'une Sud-Coréenne, kidnappés en même temps qu'eux, avaient été retrouvés peu après leur enlèvement.

Les adultes faisaient partie d'une organisation humanitaire.

Le chef de la diplomatie yéménite, Abou Bakr al-Kourbi, avait affirmé en janvier que les autorités avaient localisé les cinq Allemands et le Britannique dans la région de Saada et affirmé que des négociations étaient en cours pour leur libération.

Pour leur part, les rebelles ont assuré à plusieurs reprises ne pas détenir les otages et rendu les autorités responsables de leur sort.

L'édition en ligne du magazine allemand Spiegel avait affirmé que les ravisseurs réclamaient une rançon de deux millions de dollars pour les libérer et qu'un membre de la rébellion jouait le rôle de médiateur.

Première publication : 15/03/2010

COMMENTAIRE(S)