Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

Moyen-orient

Cinq corps retrouvés dans le nord-est du pays

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/03/2010

L'inquiétude grandit après la découverte de cinq corps dans le nord-est du Yémen, région où des otages allemands et britannique ont été enlevés au mois de juin dernier. Des tests ADN sont en cours pour identifier les cadavres.

AFP - Les autorités yéménites ont récupéré les corps de cinq personnes dans le nord du pays, où des otages allemands et britannique ont été enlevés, et les soumettent à des tests ADN, a indiqué un responsable local selon lequel il pourrait s'agir de Somaliens.

Selon le site internet du ministère de la Défense, 26sep.net, les cinq corps ont été retrouvés dans la province d'Al-Jawf (nord-est).

Le gouverneur de la province, Hussein Hazeb, cité par 26sep.net, a indiqué que ces victimes "pourraient être des Somaliens", mais que les test ADN détermineraient leur identité.

Des sources des services de sécurité avaient auparavant indiqué à l'AFP que les corps d'une femme, de deux hommes et d'un enfant avaient été retrouvés samedi dans une région désertique d'Al-Jawf, près de laquelle des otages allemands et britannique avaient été enlevés.

"Les corps étaient dans un état de décomposition, mais il semble qu'il s'agisse d'étrangers", a déclaré un chef tribal de la région à l'AFP.

Les autorités ont dépêché un hélicoptère pour ramener les corps à Sanaa, selon une source des services de sécurité.

Cinq Allemands, un couple et trois enfants, et un Britannique avaient été enlevés en juin dans la région de Saada (nord), fief de la rébellion zaïdite chiite. Les cadavres de deux Allemandes et d'une Sud-Coréenne, kidnappés en même temps qu'eux, avaient été retrouvés peu après leur enlèvement.

Les adultes faisaient partie d'une organisation humanitaire.

Le chef de la diplomatie yéménite, Abou Bakr al-Kourbi, avait affirmé en janvier que les autorités avaient localisé les cinq Allemands et le Britannique dans la région de Saada et affirmé que des négociations étaient en cours pour leur libération.

Pour leur part, les rebelles ont assuré à plusieurs reprises ne pas détenir les otages et rendu les autorités responsables de leur sort.

L'édition en ligne du magazine allemand Spiegel avait affirmé que les ravisseurs réclamaient une rançon de deux millions de dollars pour les libérer et qu'un membre de la rébellion jouait le rôle de médiateur.

Première publication : 15/03/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)