Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

FRANCE

À La Rochelle, Sarkozy promet des "mesures concrètes" aux sinistrés de la tempête Xynthia

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/04/2010

Entre les deux tours des régionales, le chef de l'État s'est rendu dans les zones ravagées par la tempête Xynthia. Il a annoncé que les habitants sinistrés ne pourront pas tous se réinstaller dans leurs maisons "si un risque mortel" est avéré.

AFP - Nicolas Sarkozy a assuré mardi à La Rochelle que l'Etat ne laisserait pas se réinstaller dans les zones "où il y a des risques mortels" les victimes de la tempête Xynthia, qui a ravagé le 28 février les côtes de Charente-Maritime et de Vendée.
   
"Nous ne laisserons pas se réinstaller des gens dans des maisons situées dans des lieux où il y a des risques mortels", a déclaré M. Sarkozy à la presse à l'issue d'une réunion de travail à huis clos à la préfecture de Charente-Maritime à La Rochelle.
   
"Certaines personnes ne retrouveront pas leurs maisons", a ajouté le chef de l'Etat, précisant que "des terrains" seraient mis à disposition des personnes déplacées pour reconstruire, ainsi que des "indemnisations".
   
"Je suis venu pour montrer à ces deux départements martyrs qu'il y aura un suivi concret", a poursuivi Nicolas Sarkozy, "nous mettrons en place des mesures très concrètes".
   
Les ministres de l'Intérieur Brice Hortefeux et de l'Agriculture Bruno Le Maire, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno et les présidents des conseils généraux de Vendée Philippe de Villiers et de Charente-Maritime Dominique Bussereau, également secrétaire d'Etat aux Transports et tête de liste UMP aux régionales en Poitou-Charentes, ont participé à la réunion.
   
La présidente socialiste sortante de Poitou-Charentes Ségolène Royal, arrivée largement en tête dimanche au 1er tour du scrutin régional (38,98% des voix), y était représentée par sa vice-présidente Françoise Mesnard.
   
Après cette réunion, le président devait se rendre à Charron (Charente-Maritime) pour y rencontrer une famille sinistrée, un exploitant agricole victime de la tempête et les équipes de secours, s'entretenir avec des ostréiculteurs de la Louippe (Vendée), avant de prononcer un discours au conseil général de Vendée à La Roche-sur-Yon.
   
Il s'était déjà rendu dans ces deux départements sinistrés le 1er mars au lendemain du passage de Xynthia, qui a fait 53 morts et de l'ordre de 1,5 milliard d'euros de dégâts, selon les assureurs.

 

Première publication : 16/03/2010

COMMENTAIRE(S)