Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

Moyen-orient

La crise israélo-américaine contraint Mitchell à reporter sa visite au Proche-Orient

Vidéo par Pierrick LEURENT

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 16/03/2010

La venue à Jérusalem de l'émissaire américain au Proche-Orient est suspendue à la réponse qu'Israël doit fournir aux États-Unis sur le délicat dossier des colonies, à l'origine de la crise entre Tel Aviv et Washington.

 

Une semaine après l’annonce d’un nouveau projet de colonies israéliennes à Jérusalem-Est qui a déclenché une crise diplomatique avec les Etats-Unis, Washington a confirmé ce mardi que l'envoyé spécial américain George Mitchell ne rencontrerait pas de responsables israéliens et palestiniens avant la réunion du Quartette pour le Proche-Orient, prévue vendredi à Moscou.
 
Au cours d’une conférence de presse mardi, le porte-parole du département d'Etat,
Philip Crowley, a admis que le départ pour la région de George Mitchell, initialement prévu pendant le week-end, avait été retardé dans l'attente d'une réponse israélienne aux reproches américains concernant l'annonce d'un programme de construction de 1 600 logements pour des colons juifs à Jérusalem-Est.
 
Une telle "réponse officielle" pourrait intervenir mercredi sous la forme d'une conversation téléphonique entre la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, a indiqué une source au département d'Etat sous couvert d'anonymat.
 
Solution à deux Etats
 
Le report du voyage de George Mitchell au Moyen-Orient couronne plusieurs jou
rs d’âpres discussions à la Maison Blanche sur le projet de colonies israéliennes, annoncé pendant un séjour du vice-président américain Joe Biden dans la région. Mardi, lors d’une allocution à la presse, Hillary Clinton a toutefois tenu à rappeler les liens "indestructibles" qui unissent les deux pays. Sans pour autant relâcher la pression sur Israël et l’Autorité palestinienne pour qu’ils acceptent de participer à des négociations indirectes, sous la houlette des Etats-Unis.
 
"Nous sommes engagés dans des consultations très actives avec les Israéliens sur les mesures [à prendre] pour manifester leur engagement envers le processus de paix", a déclaré la secrétaire d’État, réitérant le souhait de l'administration Obama de voir émerger une solution à deux Etats.
 
Les Palestiniens, de leur côté, ont fait savoir qu'ils ne retourneraient pas à la table des négociations sans un arrêt complet de la colonisation israélienne à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.
 

 

Première publication : 16/03/2010

  • DIPLOMATIE

    "Les Américains ne risquent rien à exiger davantage des Israéliens"

    En savoir plus

  • SUR LES OBSERVATEURS

    Les violences à Jérusalem vues par nos Observateurs

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le froid diplomatique avec Israël place l'administration Obama sous le feu des critiques

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)