Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Moyen-orient

La crise israélo-américaine contraint Mitchell à reporter sa visite au Proche-Orient

Vidéo par Pierrick LEURENT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/03/2010

La venue à Jérusalem de l'émissaire américain au Proche-Orient est suspendue à la réponse qu'Israël doit fournir aux États-Unis sur le délicat dossier des colonies, à l'origine de la crise entre Tel Aviv et Washington.

REUTERS - L'émissaire américain George Mitchell qui devait se rendre lundi au Proche-Orient, a repoussé sa visite à mardi mais pourrait même ne pas faire étape dans la région, dans un contexte de tension entre les Etats-Unis et Israël, ont déclaré deux responsables américains.

Washington attend une réponse d'Israël, à qui il a demandé de faire la preuve la preuve de son sérieux quant au processus de paix, a indiqué lundi le département d'Etat.

L'annonce d'un programme de construction de 1.600 logements pour des colons juifs à Jérusalem-Est a suscité de vives tensions entre l'Etat juif et les Etats-Unis, qui ont dit
considérer cette décision - divulguée alors que le vice-président Joe Biden était en Israël - comme une insulte.

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton a adressé la semaine dernière des exigences précises au Premier ministre Benjamin Netanyahu à propos de ce projet et de l'engagement d'Israël à mener des pourparlers de paix indirects avec les Palestiniens, a dit le département d'Etat. Netanyahu a cependant exclu lundi de limiter les constructions dans les environs de Jérusalem.

Sans faire un lien direct avec l'attitude du gouvernement israélien, P.J. Crowley, porte-parole du département d'Etat, a dit que le départ de l'émissaire George Mitchell pour le Proche-Orient, envisagé pour ce lundi, était en suspens. Il a ajouté que Washington attendait une réponse officielle d'Israël.

"George Mitchell a l'intention de se rendre dans la région cette semaine, mais son programme n'est pas encore fixé", a dit Crowley aux journalistes. "C'est une situation indécise. Pour le moment, il est toujours aux Etats-Unis."

Deux responsables ont précisé plus tard que la visite de Mitchell avait été reportée de 24 heures.

Mais cela reste en suspens, ont-ils ajouté, et l'émissaire de Barack Obama pourrait se rendre directement à Moscou pour la réunion du "quartet" de médiateurs sur le Proche-Orient (Russie, Onu, Etats-Unis et Union européenne) à laquelle il doit
participer avec Clinton.

Crowley s'est refusé à indiquer avec précision ce que Clinton avait demandé à Netanyahu. Il a dit que cela se rapportait au projet de Jérusalem-Est, "mais plus encore à (...) la volonté des deux parties de s'engager sérieusement dans le
processus de paix".

Selon un autre responsable, qui a requis l'anonymat, la question de savoir quand Mitchell partira dépend du moment où Israël répondra et du temps disponible pour que l'émissaire en parle dans la région avant de prendre part à une réunion sur le Proche-Orient en fin de semaine à Moscou.

Première publication : 16/03/2010

  • COLONIES

    Malgré la crise avec Washington, Israël persiste

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    "Le projet des colonies israéliennes sape les efforts de paix", selon Joe Biden

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)