Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Live by Night ", quand Ben Affleck joue les gangsters

En savoir plus

FACE À FACE

Primaire à gauche : Manuel Valls en difficulté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brexit et météo : le froid s'installe"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Un effet Trump" sur l'emploi américain ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : un camp de déplacés visé par erreur par l'armée, 52 morts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brexit rime avec "Frexit"

En savoir plus

LE DÉBAT

Royaume-Uni - UE : un Brexit radical ?

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 19/03/2010

Le piège de l’abstention

Remobiliser les électeurs, c'est le mot d'ordre à deux jours du second tour des élections régionales en France. Le premier tour a vu le succès du Parti socialiste, le recul de l'UMP, la consolidation d'Europe Ecologie et le retour du Front national dans le jeu politique. Mais le principal défi à relever reste celui de l’abstention.

L’abstention a été le grand vainqueur du premier tour des élections régionales 2010 : 53,6%, un record qui révèle une tendance générale. Depuis les premières élections régionales de 1986, l’abstention n’a pas cessé de croître. Elle était alors de 25,2%. De manière générale, depuis le début de la Vème République, en 1958, les électeurs se mobilisent de moins en moins.

D’ordinaire pourtant, plus les scrutins sont locaux plus les électeurs se mobilisent. Les enjeux sont plus concrets. Lors des dernières élections régionales, en 2004, seuls 39,16% des électeurs inscrits s’étaient abstenus. "Il ne faut pas comparer le scrutin de cette année et celui de 2004, alerte Bruno Jeanbart, directeur adjoint de l’Institut de sondage Opinion Way. Il s’agissait alors de la première élection après la présidentielle de 2002. Jean-Marie le Pen était arrivé au second tour notamment à cause du fort taux d’abstention. Les électeurs de gauche s’en sont voulu de ne pas être allés voter pour Lionel Jospin. Il y a donc eu une mobilisation massive". En 1998, l’abstention avait été de 42%. Onze points de moins qu’aujourd’hui.

Alors pourquoi un tel taux d’abstention pour ces élections régionales ? "Il y a un nouvel électorat abstentionniste : un électorat âgé et de droite qui exprime son mécontentement", analyse Jean-Daniel Levy, directeur des études d’opinion au CSA. 41% des électeurs de droite se sont abstenus dimanche dernier, contre 37% à gauche.

Depuis, la droite bat le rappel. Le premier ministre, François Fillon, a appelé à  "aller chercher [les] abstentionnistes". La gauche se garde de tout triomphalisme bien qu’elle puisse faire un Grand Chelem et remporter les 22 régions métropolitaines. Aujourd’hui, elle en détient 20, l’Alsace et la Corse étant dirigées par l’UMP.

Au second tour, les votes sont habituellement moins éparpillés, et les électeurs ont tendance à plus se mobiliser. Ce dimanche, Jean-Daniel Levy doute "que beaucoup de ceux qui se sont abstenus au premier tour ne se dirigent vers les urnes".

 

Emission préparée par Patrick Lovett, Kate Williams et Marie Billon

Par Marie Billon

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/01/2017 Centrafrique

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En Centrafrique, lors de la guerre civile qui a ravagé le pays il y a trois ans, près de 100 000 déplacés avaient trouvé refuge au camp de Mpoko, à l'aéroport de Bangui....

En savoir plus

17/01/2017 Économie chinoise

Shenzhen, du "made in China" au "created in China"

Pour la toute première fois, un président chinois participe au forum économique de Davos, en Suisse. Xi Jinping et les 80 hommes d'affaire qui l'accompagnent mettront en avant le...

En savoir plus

16/01/2017 Italie

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

C'est en Italie, dans la banlieue nord de Milan, qu'Anis Amri, l'auteur de l'attentat de Berlin, a été abattu le 23 décembre 2016. Depuis, l'Italie est pointée du doigt pour son...

En savoir plus

13/01/2017 Inde

Une Inde "100% digitale" : le rêve à marche forcée de Narenda Modi

Pour combattre l’argent sale, le Premier ministre indien, Narendra Modi, a un rêve : celui de digitaliser entièrement l'économie, y compris auprès des illettrés. Le 8 novembre...

En savoir plus

12/01/2017 Ukraine

À Novolouhanske, l'armée ukrainienne veut se faire aimer des habitants

Dans l'Est de l’Ukraine, des tirs d'artillerie sont encore échangés chaque jour entre l'armée et les séparatistes pro-russes. Le mois dernier a été particulièrement violent. Nos...

En savoir plus