Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 21/03/2010

Les migrants, nouvelles proies des cartels de la drogue

Traverser le Mexique, sur le toit d’un train de marchandises, à la merci des intempéries et des autorités... le périple des migrants centro-Américains qui tentent de se frayer un chemin jusqu’aux États-Unis est semé d’embûches. Mais un danger encore plus grand les terrorise : dans le sud du pays, le long de la voie, un cartel de la drogue sanguinaire profite de la faiblesse de ces voyageurs.

“Nous étions enfermés dans une petite chambre où ils avaient réglé la climatisation au plus froid. Ils nous arrosaient d’eau glacée avec un tuyau ; nous tremblions de froid en permanence. Et ils prenaient des photos pour les envoyer par e-mail à nos familles et leur faire peur, pour qu’ils paient plus vite la rançon. On est restés trois jours sans manger… L’un de nous ne pouvait pas payer. Il n’avait pas de famille au pays. C’était un Salvadorien. Ils l’ont tué sous nos yeux en le frappant à la tête…”

Voici le témoignage d’un migrant hondurien qui, contrairement à beaucoup de ses compagnons de voyage, a osé raconter son calvaire à une association de droits de l’Homme. Un récit, parmi des milliers d’autres, qui tous font état de tortures physiques et psychiques.

Vingt mille enlèvements par an répertoriés, sans doute beaucoup plus en réalité ; cela fait plus de cinquante cas par jour. A raison de 2500 dollars de rançon en moyenne pour chaque migrant, ce nouveau “marché” des enlèvements rapporte au cartel de Los Zetas cinquante millions de dollars par an ; c’est plus qu’il n’en faut pour s’acheter le silence ou la collaboration de la police, des autorités, ou des conducteurs de train…

Les Zetas sont armés, et surtout, infiltrés ; dans chaque ville et village, ils ont leurs petites mains qui les aident à préparer leurs opérations et à échapper aux autorités.

Leur modus operandi est bien connu et imparable : ils arrêtent un convoi dans un endroit isolé, font descendre leurs victimes et les emmènent dans ce qu’on appelle pudiquement une “casa de seguridad” ; un bâtiment, maison, ranch ou cabane, où ils les enferment, exigent qu’ils donnent les numéros de téléphone de leur famille. Ils seront torturés jusqu’à ce que leurs proches paient la rançon.

Une fois libérées, la plupart des victimes ne pensent qu’à une chose : fuir, se remettre au plus vite en route. Sans papiers, donc illégaux sur le territoire mexicain, ils ne veulent pas passer des mains des Zetas aux mains des autorités. Les rares migrants qui portent plainte savent qu’ils devront rester sur place pour les besoins de l’enquête… tout en sachant qu’il y a très peu de chances pour qu’elle aboutisse. Les Zetas ont soigneusement infiltré la police dans le sud du pays. La boucle est bouclée…

Par Matthieu COMIN , Laurence CUVILLIER

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/06/2016 Première Guerre mondiale

Grande Guerre : quand le nord de la France vivait à l'heure allemande

Pendant la Grande Guerre, 13 départements français ont subi l’occupation allemande. Quatre ans durant lesquels deux millions de Français ont vécu une cohabitation forcée avec les...

En savoir plus

17/06/2016 États-Unis

États-Unis : quand les États du Sud partent en croisade contre Washington

Pour préserver une liberté religieuse qu’ils considèrent menacée, certains États du sud des États-Unis ont adopté un nouvel arsenal législatif. À l'instar du Mississipi, qui...

En savoir plus

09/06/2016 Iran

Vidéo : chroniques iraniennes, un an après l'accord sur le nucléaire

Juillet 2015. L'accord sur le nucléaire iranien a ouvert un nouveau chapitre dans l'histoire des relations entre Téhéran et le reste du monde, notamment avec l'Occident. Une ...

En savoir plus

03/06/2016 Cinéma africain

Nollywood, l'eldorado du cinéma au Nigeria

Le Nigeria peut se targuer de détenir la deuxième industrie cinématographique au monde. Son influence culturelle s'est largement étendue en dehors des frontières de l'Afrique....

En savoir plus

26/05/2016 Ukraine

Ukraine : à la recherche des disparus du Donbass

Depuis deux ans, l’Ukraine est divisée. Malgré l'instauration de plusieurs trêves, les affrontements se poursuivent dans les régions séparatistes de l'Est entre rebelles...

En savoir plus