Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hissène Habré définitivement condamné à la prison à vie

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen et Emmanuel Macron : la guerre des images

En savoir plus

POLITIQUE

Macron- Le Pen : deux France qui s’affrontent

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : quel bilan pour Aung San Suu Kyi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fondation Louis Vuitton : L'art africain a le vent en poupe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, le virtuose du flou"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : le chômage bondit à moins de quinze jours du second tour

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Show à Whirlpool"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bras de fer médiatique entre Le Pen et Macron à Amiens

En savoir plus

Moyen-orient

Une manifestation contre les colonies israéliennes dégénère à Hébron

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/03/2010

Des heurts ont éclaté à Hébron, à la sortie de la prière du vendredi, entre soldats israéliens et jeunes Palestiniens qui dénoncent la poursuite de la colonisation juive. Le Quartette, réuni à Moscou, a condamné la politique de Benjamin Netanyahou.

AFP - Des heurts ont éclaté vendredi entre des jeunes Palestiniens et des soldats israéliens à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, à la sortie de la prière du vendredi, a constaté un journaliste de l'AFP.

Quelque 300 manifestants se sont rassemblés à l'appel du mouvement islamiste Hamas, dans le secteur de la ville sous contrôle israélien, pour dénoncer la poursuite de la colonisation juive.

"Vers Jérusalem, marchent des millions de martyrs", scandaient les manifestants.

Plusieurs dizaines de jeunes lançaient des pierres en direction des soldats qui répliquaient par des tirs de grenades lacrymogènes.

Par ailleurs, la situation était généralement calme dans la Vieille ville de Jérusalem où la police était déployée en force.

La police israélienne a été à nouveau placée en état d'alerte et a interdit l'accès vendredi à l'esplanade des Mosquées, dans la Vieille ville de Jérusalem, aux musulmans de moins de 50 ans.

La police craint des manifestations palestiniennes violentes à l'occasion des prières du vendredi à la suite des récents heurts dans la Vieille ville et les quartiers arabes de Jérusalem.

Les tensions politico-religieuses ont grimpé la semaine dernière avec le feu vert donné par le ministère israélien de l'Intérieur à la construction de 1.600 logements à Jérusalem-Est, dont l'annexion par Israël en 1967 n'est pas reconnue par la communauté internationale.
 

Première publication : 19/03/2010

COMMENTAIRE(S)