Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

Sports

La France s’offre le Grand Chelem en jouant à l’anglaise

Texte par Thibault LIEURADE

Dernière modification : 21/03/2010

Le XV de France a remporté le neuvième Grand Chelem de son histoire en s’imposant face à l’Angleterre (12-10). Si les Bleus n’ont pas inscrit d’essais, ils ont su concrétiser leurs temps forts au pied.

Ils l’ont fait ! Deux ans après les prises de fonctions de Marc Lièvremont, Didier Retière et Emile N’Tamack, le XV de France empoche le neuvième Grand Chelem de son histoire. Le succès est d’autant plus beau que les Bleus parachèvent ce 100e Tournoi de leur histoire par une victoire sur le XV de la Rose, l’ennemi historique.

Les Anglais ont pourtant rapidement montré qu’ils n’étaient pas venus faire du tourisme à Paris. D’entrée, ils répondent à un drop de François Trinh-Duc (4e) par un essai de l’arrière Ben Foden (6e), qui conclut dans l’en-but la première attaque du XV de la Rose. Mais les Français, même assurés de gagner le Tournoi après la défaite de l’Irlande contre l’Ecosse cet après-midi (20-23), se devaient de rattraper vite fait ce faux-pas. Remporter le Tournoi sans le Grand Chelem ne serait-il pas "une déception", dixit le sélectionneur Marc Lièvremont ?

Une défense infranchissable

Dès lors, les Bleus se mettent à jouer…à l’anglaise, en poussant leurs adversaires à la faute sur tous leurs temps forts. Les Anglais ont amené avec eux la pluie qui se met à tomber sur Saint-Denis, mais la France mène sur un petit 12-7 à la mi-temps, grâce à trois pénalités - sur quatre - inscrites par Morgan Parra (19e, 23e, 34e).

Très remontés, les Anglais mettent la pression dès le retour des vestiaires. Mais la défense bleue, qui aura décidemment contribué au succès français dans ce Tournoi, reste infranchissable, à l’image de Clément Poitrenaud, plus rapide que le jeune ailier Chris Ashton lorsque ce dernier tape à suivre dans l’en-but (49e).

Le sort va même de son petit coup de pouce, à l’image de l’en-avant de Danny Care (60e) alors que Mark Cueto avait mis tout le monde dans le vent. Le coach anglais Martin Johnson fait alors entrer en jeu le poison des Français : Jonny Wilkinson. Mais celui-ci n’aura qu’une pénalité (transformée, 12-10, 67e) à se mettre sous la dent.

Le scalp de son meilleur ennemi

Le suspense est à son comble en cette fin de match mais le public y croit. Une Marseillaise qui descend des tribunes, puis un dernier "Allez les Bleus"…et c’est finalement gagné. La France s’offre le scalp de son meilleur ennemi et reste invaincue durant le Tournoi.

À moins de deux ans de la Coupe du monde, les hommes de Marc Lièvremont se placent parmi les toutes meilleures nations du monde en parvenant à jouer comme leurs adversaires. Ce que les Bleus de 2007 n’avaient pas réussi à faire. Pour Marc Lièvremont et les siens, il faudra désormais durer.

Première publication : 20/03/2010

  • TOURNOI DES VI NATIONS

    L'Écosse bat l'Irlande et assure le titre à la France

    En savoir plus

  • TOURNOI DES VI NATIONS

    Le Pays de Galles termine en beauté face à l'Italie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)