Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

La loi Macron dans l'étau des divisions de la gauche ?

En savoir plus

Moyen-orient

Ahmed al-Tayeb succède au cheikh Tantaoui à la tête d'Al-Azhar

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/03/2010

Le président égyptien, Hosni Moubarak, a nommé un nouvel imam à la tête d'Al-Azhar, la plus haute institution d'enseignement de l'islam sunnite. Cheikh Ahmed Mohamed Ahmed Al-Tayeb succède ainsi à cheikh Mohamed Sayed Tantaoui, décédé début mars.

AFP - Le président égyptien Hosni Moubarak a nommé cheikh Ahmed Mohamed Ahmed Al-Tayeb nouvel imam d'Al-Azhar, la plus haute institution d'enseignement de l'islam sunnite, a annoncé vendredi l'agence officielle Mena.

Né en 1946, cheikh Tayeb, président de l'université d'Al-Azhar depuis 2003, succède à cheikh Mohamed Sayed Tantaoui, décédé d'une crise cardiaque le 10 mars en Arabie saoudite à l'âge de 81 ans.

M. Moubarak, en convalescence en Allemagne après une opération chirurgicale le 6 mars, "a publié un décret nommant cheikh Ahmed Mohamed Ahmed Al-Tayeb à la tête d'Al-Azhar", a précisé Mena.

Le nouveau patron d'Al-Azhar, qui a fait des études universitaires en France, a également occupé le poste de grand mufti de la République jusqu'en 2003.

L'institution millénaire d'Al-Azhar chapeaute, outre l'université Al-Azhar et la mosquée du même nom au Caire, de nombreuses facultés à travers le pays.

Elle est considérée comme le premier lieu d'enseignement de l'islam sunnite, majoritaire dans le monde musulman, et un centre important de diffusion de fatwas (décrets religieux) destinées au monde sunnite.

Depuis 1961, le grand imam d'Al-Azhar est nommé par décret présidentiel, ce qui suscite des critiques quant à d'éventuelles collusions avec le pouvoir.

"Je veux exprimer ma profonde gratitude pour la confiance que m'a accordée le président Hosni Moubarak en me nommant à la tête d'Al-Azhar", a déclaré à Mena cheikh Tayeb qui s'exprimait par téléphone depuis sa ville natale d'Al-Qourna, près de Louxor (sud).

Des proches de cheikh Tayeb l'ont présenté comme un "modéré".

Dans une interview au journal anglophone Egypt Today à l'occasion du 3e anniversaire des attentats du 11-Septembre, il avait dit être "conscient de la nécessité de réviser le discours islamique" et s'était déclaré en faveur du dialogue interreligieux.

Cheikh Tayeb s'est fait aussi remarqué par sa position ferme vis-à-vis des Frères musulmans, la plus grande force d'opposition en Egypte, qui demeurent officiellement bannis malgré leur popularité.

En 2006, il avait condamné un défilé de style militaire de membres de la confrérie à l'université d'Al-Azhar, les comparant aux partisans du mouvement islamiste palestinien Hamas ou aux Gardiens de la Révolution en Iran. Plusieurs étudiants avaient alors été suspendus et des dizaines d'autres arrêtés.

Cheikh Tayeb est entré dans une école relevant d'Al-Azhar à l'âge de 10 ans. Il est devenu professeur à l'université d'Al-Azhar avant de devenir le doyen du département de philosophie. Il a rédigé plusieurs livres et traduit plusieurs ouvrages du Français.

Première publication : 20/03/2010

  • ISLAM

    Le mufti égyptien de l'université d'Al-Azhar, Mohamed Sayed Tantaoui, est décédé

    En savoir plus

  • THÉATRE

    "Hobb Story - Sex in the (arab) city" : sexe, amour et télévision

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)