Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

FRANCE

Les personnes sur la vidéo ne sont pas des membres de l'ETA

Vidéo par Achren VERDIAN , Nicholas RUSHWORTH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/03/2010

Le gouvernement autonome catalan assure que les cinq hommes présentés par les autorités françaises comme des membres de l’ETA impliqués dans le meurtre d'un policier français sont en fait des pompiers catalans en vacances.

AFP - Les polices espagnole et française ont commis une méprise en croyant identifier sur une vidéo des etarras dans des pompiers espagnols en stage en France mais ont réaffirmé, samedi, la responsabilité de l'organisation indépendantiste basque ETA dans la mort d'un policier français mardi.

Elles avaient diffusé vendredi auprès des médias les images vidéo de cinq personnes présentées comme des membres de l'ETA, obtenues par des caméras de surveillance d'un supermarché de Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne) avant le meurtre du policier commis mardi soir.

Il s'agissait en réalité de pompiers catalans en stage en France. Alertés par des proches, ils se sont présentés samedi matin au commissariat de Melun où ils ont été entendus une partie de la journée. Ces pompiers professionnels, qui ont pris un vol Iberia au départ d'Orly, étaient attendus à Barcelone samedi dans la soirée où ils devaient donner une conférence de presse.

Le ministre espagnol de l'Intérieur a reconnu une "erreur" concernant la diffusion de la vidéo et admis qu'on "aurait pu faire mieux".

"Quand on a pensé à distribuer la vidéo, ce qu'on cherchait à faire, c'était localiser cinq personnes que nous ne connaissions pas. Nous aurions dû dire clairement que nous ne les connaissions pas (...). A partir de là, il y a eu une erreur", a déclaré Alfredo Perez Rubalcaba.

L'un des cinq pompiers montrés sur la vidéo a fait part de son mécontentement à la Radio nationale d'Espagne (RNE): "ce qui me gêne, c'est qu'on a vu sur internet qu'on nous a traités, non pas de présumés etarras, mais d'etarras. C'est le problème, nous sommes face à une accusation gratuite", a-t-il dit depuis la région parisienne.

La méprise a également entraîné des réactions policières, Synergie Officiers (2e syndicat d'officiers) dénonçant un "battage médiatique +flicophobe+" et rendant hommage aux enquêteurs.

Cette erreur ne rend pas pour autant caduque la piste d'ETA dans l'enquête sur la mort d'un policier de Seine-et-Marne mardi, ont rappelé les autorités françaises et espagnoles.

L'enquête continue et passe "par l'exploitation des quelque 600 scellés qui ont été faits" dans cette affaire, notamment des "empreintes digitales, de traces génétiques (ADN), de douilles, en particulier de neuf millimètres et d'autres calibres dont certains plus gros", a dit à l'AFP le directeur général de la police nationale (DGPN), Frédéric Péchenard.

Selon lui, "l'appel à témoin (de vendredi) reste quand même valable, puisque en dehors des cinq sur la vidéo, nous avons fait passer deux photos de terroristes avérés de l'ETA, d'une part celui qui a été arrêté et d'autre part un autre qui, lui, a été reconnu par les victimes du vol à main armée".

Le membre présumé de l'ETA arrêté mardi soir devait pour sa part être déféré samedi soir au parquet antiterroriste qui s'apprête à ouvrir une information judiciaire. Il devrait être présenté dans la foulée à un juge d'instruction en vue de son éventuelle mise en examen et d'un placement en détention provisoire.

"Il s'agit de cinq jeunes Catalans en vacances"

Selon une source judiciaire espagnole, l'homme arrêté est Joseba Fernandez Aspurz, 27 ans, poursuivi pour des violences urbaines perpétrées par des groupes radicaux de jeunes indépendantistes basques, en mars et septembre 2008.

Les obsèques du policier auront lieu mardi en présence du président Nicolas Sarkozy et du chef du gouvernement espagnol, Jose Luis Zapatero. L'émotion suscitée par sa mort reste très vive dans la police.

Première publication : 20/03/2010

  • FRANCE

    Nicolas Sarkozy promet une "mobilisation sans merci" contre ETA

    En savoir plus

  • FRANCE - ESPAGNE

    "La détermination des etarras reste entière"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un policier tué au sud de Paris, les enquêteurs sur la piste ETA

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)