Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

EUROPE

Manifestation à Vladivostok contre la politique du gouvernement Poutine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/03/2010

À l'appel des partis d'opposition, plusieurs manifestations doivent avoir lieu ce samedi, dans une cinquantaine de villes, contre la politique de Poutine. Vladivostok a donné le coup d'envoi avec un millier de manifestants sur la place centrale.

AFP - Près d'un millier de manifestants se sont rassemblés samedi sur la place centrale de Vladivostok, dans l'Extrême-Orient, pour protester contre la politique économique et sociale du gouvernement russe, a constaté une journaliste de l'AFP.

Plusieurs manifestations de protestation doivent avoir lieu samedi dans une cinquantaine de villes à travers toute la Russie, de Moscou à Irkoutsk (Sibérie), à l'appel des partis et associations d'opposition.

Organisée par le Parti communiste, le parti libéral Iabloko et le mouvement d'opposition Solidarnost, la manifestation de Vladivostok n'a reçu l'autorisation que vendredi soir, selon un des participants.

Une banderole clamant "Poutine, tire-toi une balle dans la tête!" a dû être retirée à la demande d'un responsable des autorités.

Les opposants ont demandé que le parti au pouvoir Russie unie du Premier ministre Vladimir Poutine soit reconnu coupable d'avoir fait baisser le niveau de vie en Russie et d'avoir écarté le peuple des décisions sur l'avenir du pays.

Ils ont également appelé à baisser les taxes sur les voitures d'occasion d'origine étrangère, augmentées fin 2008 par le gouvernement afin de favoriser les constructeurs russes.

Cette décision avait déjà provoqué plusieurs manifestations, 200.000 personnes environ travaillent dans l'importation, la vente et la maintenance des voitures étrangères dans la région de Vladivostok.

Des inconnus ont essayé de jeter de la peinture sur les opposants au début de la manifestation, mais ont été immédiatement arrêtés par la police.

Ce mouvement baptisé "Journée de la colère" a pour objectif de dénoncer la politique de Russie unie et demander la démission du gouvernement de Vladimir Poutine, selon les organisateurs.

Première publication : 20/03/2010

COMMENTAIRE(S)