Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : les populistes s'enracinent

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : bras de fer entre le gouvernement et la Haute Cour

En savoir plus

Amériques

Les "anti-guerre" défilent à l'occasion du septième anniversaire du conflit en Irak

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/03/2010

À l'occasion du septième anniversaire du début du conflit en Irak, quelques milliers de manifestants "anti-guerre" ont défilé devant la Maison Blanche. Selon icasualties.org, près de 4 385 soldats américains sont morts en Irak depuis mars 2003.

AFP - Quelques milliers de manifestants "anti-guerre" ont défilé samedi dans les rues de Washington à l'occasion du septième anniversaire du début du conflit en Irak, commémoré dans une relative indifférence aux Etats-Unis.

Rassemblés en début d'après-midi devant la Maison Blanche sous un soleil radieux, les manifestants brandissaient des pancartes exigeant "de l'argent pour l'emploi et l'éducation, pas pour la guerre et l'occupation", ou demandant l'"arrêt des frappes de drones", sous surveillance discrète de la police.

Plusieurs jeunes activistes portaient des cartons en forme de cercueils recouverts des drapeaux irakiens et afghans, en hommage aux victimes civiles des deux conflits.

Plus loin, un homme habillé d'une combinaison orange, semblable à celle des prisonniers de Guantanamo, était agenouillé sur la pelouse, cagoule noire sur la tête.

"La politique du président Obama en Irak et en Afghanistan est aussi criminelle que celle de Bush", affirme à l'AFP Matthis Chiroux, 26 ans, de l'association "Vétérans d'Irak contre la guerre".

"On tue des innocents", déclare cet ancien soldat, qui regrette que "les Américains semblent plus soucieux de payer leur loyer que de respecter les lois internationales".

Larry Syverson, 61 ans, montre une photo de son fils Branden, déployé dans le sud afghan.

"Je suis là pour rappeler aux Américains qu'il y a deux guerres en cours", dit cet opposant déclaré au conflit en Afghanistan.

Ce samedi, à la veille d'un vote crucial au Congrès américain sur la réforme de l'assurance maladie prônée par Barack Obama, les médias américains évoquent à peine le septième anniversaire de la guerre en Irak.

Selon le site internet indépendant icasualties.org, quelque 4.385 soldats américains sont morts en Irak depuis l'invasion du pays en mars 2003, tandis que 1.024 d'entre eux ont péri en Afghanistan.
 

Première publication : 21/03/2010

COMMENTAIRE(S)