Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Montebourg veut s'attaquer aux professions règlementées

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

EUROPE

Benoît XVI accepte la démission de l'évêque irlandais John Magee

©

Vidéo par Marina BERTSCH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2010

Le souverain pontife a accepté la démission de l'évêque irlandais John Magee (photo), impliqué dans le scandale des abus sexuels commis sur des enfants du diocèse qu'il dirigeait.

AFP - Le pape Benoît XVI a accepté la démission de l'évêque irlandais John Magee, à la tête du diocèse de Cloyne, impliqué dans une enquête sur des cas de pédophilie, a annoncé mercredi le service de presse du Vatican.

"Le Saint Père a accepté la renonciation au gouvernement pastoral du diocèse de Cloyne présentée par Mgr John Magee, en conformité avec l'article 401, paragraphe 2, du code de droit canon", indique un communiqué.

L'article en question traite des démissions présentées pour de "graves raisons", non spécifiées et autres que celles liées à l'âge, 75 ans.

Mgr Magee, 73 ans, qui a été secrétaire particulier de trois papes, Paul VI, Jean Paul Ier et Jean Paul II, a été impliqué dans le scandale des abus sexuels sur des enfants en Irlande dans un rapport établi en décembre 2008 par l'Eglise catholique irlandaise.

Ce rapport qui traite, entre autres, du cas de deux prêtres de Cloyne (sud de l'Irlande) accusés d'abus sexuels sur des enfants, estime que les mesures de protection des jeunes étaient "inadaptées et par certains aspects dangereuses".

Mgr Magee avait présenté sa démission à la tête de ce diocèse dès mars 2009 et un "administrateur apostolique" avait été nommé à sa place.

"Compte tenu de la situation difficile, Mgr Magee n'exerçait déjà plus dans son diocèse et avait été remplacé par un administrateur", a précisé à l'AFP le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican.

Mgr Magee a demandé pardon et présenté ses "excuses sincères" aux victimes d'abus sexuels dans son diocèse, dans un communiqué publié mercredi en Irlande.

Un autre rapport publié en Irlande en novembre dernier après trois ans d'enquête, le rapport Murphy, a révélé comment l'Eglise catholique de ce pays avait couvert des abus sexuels commis sur des centaines d'enfants par des prêtres pendant plusieurs décennies cette fois-ci dans le diocèse de Dublin.

Le 11 décembre, le pape avait présenté des excuses pour ces abus, qualifiant de "crimes abominables" les agissements des prêtres irlandais pédophiles couverts par leur hiérarchie.

Benoît XVI avait fait ces déclarations après s'être entretenu au Vatican avec le primat de l'Eglise irlandaise, le cardinal Sean Brady.

Il y a quatre jours seulement, Benoît XVI a reconnu la responsabilité de toute l'Eglise catholique dans les abus pédophiles commis par des prêtres et religieux d'Irlande, exprimant sa "honte" dans une lettre aux fidèles de ce pays.

"Je vous exprime ouvertement la honte et le remords que nous éprouvons tous", a-t-il écrit dans ce message de sept pages, se disant "vraiment désolé" face à leurs souffrances et "disposé" à les rencontrer.

Aux évêques, accusés d'avoir couvert des centaines de cas de pédophilie commis sur plusieurs décennies par des religieux, il a reproché de "graves erreurs de jugement" et des "manquements" dans la gestion des accusations contre des prêtres.

Première publication : 24/03/2010

  • RELIGION

    Le Vatican fait bloc autour de Benoît XVI

    En savoir plus

  • RELIGION

    L'Église catholique allemande présente ses excuses aux victimes de pédophilie

    En savoir plus

  • IRLANDE

    Le pape reçoit l'Église irlandaise après le scandale des prêtres pédophiles

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)