Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Sports

Casablanca espère se doter d'un stade pharaonique en 2014

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 24/03/2010

La capitale économique marocaine veut se doter d’un nouveau stade, une enceinte géante de 80 000 places que se partageront les deux grands clubs de la ville, le Raja et le WAC. En attendant l'organisation d'une CAN ou d'une Coupe du monde ?

Le Maroc n'a pas disputé la phase finale d'une Coupe du monde de football depuis 1998, mais qu'importe. Le royaume espère bientôt se doter d'un superbe stade de 80 000 places, une capacité équivalente à celle du Stade de France.

Le concours d'architecture pour le projet du grand stade de Casablanca, lancé par les ministères marocains de l'Équipement et des Sports, a été remporté, le 17 mars, par les agences Scau (Paris) et Archi Design (Casablanca). Un immense chantier qui doit encore recevoir l'aval du gouvernement.

Une enceinte à 180 millions d'euros

Le projet de Scau, qui a déjà conçu le stade du Havre, privilégie l'édification d'une enceinte respectant le cachet naturel du site où elle sera implantée, explique Luc Delamain, l'un des architectes de l'agence : "Le stade se trouvera sur une ancienne carrière en hauteur avec vue sur la mer, dans le quartier de Sidi Moumen. C'est pourquoi l'élément minéral tient une part si importante dans notre proposition : la rose des sables et les formes fossiles ont inspiré le projet." L'enceinte sera en effet entourée de lames de béton de fibres ajourées filtrant la lumière du jour, à la manière d'un moucharabieh géant, un dispositif de ventilation naturelle fréquemment utilisé dans l'architecture traditionnelle des pays arabes.

Cliquez pour visiter en avant première le projet du Grand Stade de Casablanca



Prévue pour 2014, la construction du grand stade de Casablanca, dont le coût est estimé à 180 millions d'euros, s'inscrit dans le cadre d'un grand projet national qui prévoit l'édification de trois autres enceintes dans le pays. Ceux de Marrakech et de Tanger devront être prêts au mois d'octobre et de novembre 2010, celui d'Agadir en 2011. De quoi nourrir les espoirs d'une candidature pour la Coupe d'Afrique des nations ou, pourquoi pas, d'une Coupe du monde...


Les deux grands clubs de la capitale économique marocaine, le Raja Casablanca et le Wydad Athletic club de Casablanca (WAC), se partageront le grand stade, comme ils le font aujourd'hui avec le complexe Mohamed V. "Il n'y aura aucun mal à le remplir pendant les derbys entre les deux clubs, selon Mustapha Badri, rédacteur au bi-hebdomadaire marocain "Al Mountakhab". Même si le complexe Mohamed V est encore en bon état, il fallait, pour des raisons de sécurité et d'ambitions nationales, refaire un stade à la hauteur des espoirs des Marocains." Reste à savoir si la nouvelle enceinte pourra faire tribune comble le reste du temps.

Première publication : 24/03/2010

COMMENTAIRE(S)