Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Battre le FN ne suffit pas"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Pen - Macron : deux programmes économiques que tout oppose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Présidentielle : le choc de deux France"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Centrafrique : le regard du photojournaliste William Daniels

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun anglophone : Internet rétabli après 3 mois de coupure

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat sur les Champs-Élysées : entre émotion et récupération

En savoir plus

TECH 24

Fintech : comment bancariser les exclus du système financier

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Le Pen, Fillon et Macron annulent leurs déplacements après l'attentat sur les Champs-Élysées

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Embarqués avec les soldats du feu

En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy s'exprime pour la première fois depuis les régionales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2010

Nicolas Sarkozy doit faire une déclaration à l'issue du Conseil des ministres du nouveau gouvernement de François Fillon. Le président français ne s'était pas encore exprimé publiquement depuis l'échec de la majorité aux régionales.

AFP - Le président Nicolas Sarkozy fera une déclaration ce mercredi à l'issue du Conseil des ministres.

Le chef de l'Etat s'exprimera après le premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement de François Fillon (le 6e depuis son arrivée à Matignon, en mai 2007).

Plusieurs chiraco-villepinistes font désomais partie du gouvernement: outre Bruno Le Maire, qui reste ministre de l'Agriculture, François Baroin a été nommé ministre du Budget et Georges Tron, député de l'Essonne, secrétaire d'Etat à la Fonction publique.

Première publication : 24/03/2010

  • FRANCE

    François Fillon enterre la taxe carbone

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Après la défaite aux régionales, Nicolas Sarkozy ajuste son équipe

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Vent de fronde à l'UMP au surlendemain de la débâcle des régionales

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)