Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Crise grecque : l'Europe dans la tourmente

En savoir plus

POLITIQUE

Terrorisme : quelles réponses face à la menace ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les druzes pris dans le tourbillon de la guerre en Syrie

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Crise grecque : la France et l'Allemagne auraient dû montrer l'exemple, selon Jean-Dominique Giuliani

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"À l'affiche !" à Paris : de la Préhistoire au musée du Louvre

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : Boko Haram, fléau du Nigeria

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

DSK, son retour en 2017 est-il possible ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

L'organisation de "l'État islamique s'étend et se consolide dans des espaces abandonnés"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Valls veut fermer des mosquées salafistes

En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy s'exprime pour la première fois depuis les régionales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2010

Nicolas Sarkozy doit faire une déclaration à l'issue du Conseil des ministres du nouveau gouvernement de François Fillon. Le président français ne s'était pas encore exprimé publiquement depuis l'échec de la majorité aux régionales.

AFP - Le président Nicolas Sarkozy fera une déclaration ce mercredi à l'issue du Conseil des ministres.

Le chef de l'Etat s'exprimera après le premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement de François Fillon (le 6e depuis son arrivée à Matignon, en mai 2007).

Plusieurs chiraco-villepinistes font désomais partie du gouvernement: outre Bruno Le Maire, qui reste ministre de l'Agriculture, François Baroin a été nommé ministre du Budget et Georges Tron, député de l'Essonne, secrétaire d'Etat à la Fonction publique.

Première publication : 24/03/2010

  • FRANCE

    François Fillon enterre la taxe carbone

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Après la défaite aux régionales, Nicolas Sarkozy ajuste son équipe

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Vent de fronde à l'UMP au surlendemain de la débâcle des régionales

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)