Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

10 ans de prison requis contre Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fessée: une tradition française?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président tchadien promet d'anéantir le chef de Boko Haram et savoir où il se trouve

En savoir plus

DÉBAT

Interdiction de la fessée ? La France se prend une claque par le conseil de l'Europe

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : accord en vue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"L'abri" : plongée dans un centre d'hébergement pour SDF

En savoir plus

FOCUS

À Toulon, la communauté musulmane tente de lutter contre "l'islamalgame"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola : un an après le début de l'épidémie, quel bilan tirer ?

En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy s'exprime pour la première fois depuis les régionales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2010

Nicolas Sarkozy doit faire une déclaration à l'issue du Conseil des ministres du nouveau gouvernement de François Fillon. Le président français ne s'était pas encore exprimé publiquement depuis l'échec de la majorité aux régionales.

AFP - Le président Nicolas Sarkozy fera une déclaration ce mercredi à l'issue du Conseil des ministres.

Le chef de l'Etat s'exprimera après le premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement de François Fillon (le 6e depuis son arrivée à Matignon, en mai 2007).

Plusieurs chiraco-villepinistes font désomais partie du gouvernement: outre Bruno Le Maire, qui reste ministre de l'Agriculture, François Baroin a été nommé ministre du Budget et Georges Tron, député de l'Essonne, secrétaire d'Etat à la Fonction publique.

Première publication : 24/03/2010

  • FRANCE

    François Fillon enterre la taxe carbone

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Après la défaite aux régionales, Nicolas Sarkozy ajuste son équipe

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Vent de fronde à l'UMP au surlendemain de la débâcle des régionales

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)