Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

Amériques

Paris demande la grâce d'un condamné à mort marié à une Française

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2010

L'ambassadeur de France à Washington a demandé au gouverneur du Texas de gracier un Texan de 47 ans qui doit être exécuté ce mercredi. Accusé d'avoir commis un triple homicide, Hank Skinner réclame un prélèvement ADN pour prouver son innocence.

AFP - La France est intervenue auprès du Texas pour demander la grâce du condamné à mort Hank Skinner, qui doit être exécuté mercredi au Texas, et pour qu'un complément d'enquête soit autorisé comme il le demande, a annoncé mercredi le porte-parole du Quai d'Orsay.

"Le président de la République (Nicolas Sarkozy) et le ministre (des Affaires étrangères Bernard Kouchner) ont fait connaître" à son épouse française Sandrine Ageorges-Skinner "le soutien de la France", a dit Bernard Valero, lors d'un point-presse régulier.

"Notre ambassadeur à Washington est intervenu auprès du gouverneur du Texas pour demander la grâce de M. Skinner et pour que soit fait droit à sa demande d'un complément d'enquête", a précisé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

M. Valero, qui répondait à une question sur une démarche de la France, dans la mesure notamment où M. Skinner est marié à une Française, a rappelé que "des recours devant la justice sont toujours pendants".

La Cour suprême des Etats-Unis doit en effet avoir le dernier mot dans cette affaire, tant sur le fond que sur la suspension de l'exécution.

La cour d'appel du Texas a refusé d'accorder un sursis à Hank Skinner, 47 ans, qui réclame pour prouver son innocence des tests ADN qui lui ont toujours été refusés.

"Nous sommes en relation avec son épouse, notamment par l’intermédiaire de notre consulat général à Houston qui lui assure toute son assistance", a ajouté M. Valero.

Il a rappelé que la France était "fortement engagée en faveur de l’abolition de la peine de mort" et que, à titre bilatéral comme européen, elle encourageait les États-Unis, au niveau fédéral comme à celui des États fédérés, à "mettre en place un moratoire sur les exécutions capitales, comme premier pas vers l’abolition de la peine de mort".

Hank Skinner a été condamné à la peine capitale pour les meurtres le soir du Nouvel An 1993 de sa compagne, battue à mort, et des deux fils de celle-ci, poignardés. Il a toujours clamé son innocence, assurant qu'il était inconscient au moment des faits car il avait ingéré anxiolytiques et anti-douleurs accompagnés d'alcool.

Première publication : 24/03/2010

COMMENTAIRE(S)