Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

FRANCE

Pour Les Verts, l'abandon de la taxe carbone est une décision "populiste"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/03/2010

À la suite de la déroute de l'UMP aux régionales, Nicolas Sarkozy a décidé de supprimer la taxe carbone. Interrogée par FRANCE 24, la porte-parole des Verts, Djamila Sonzogni, accuse le président français de tomber dans le "populisme".

Abandonner la taxe carbone est "une décision irréfléchie et populiste", s'indigne mercredi la porte-parole des Verts, Djamila Sonzogni.

Interrogée par France 24 sur la décision du président français de renoncer à cet impôt écologique, celle-ci estime que "ce retournement de veste" n’est rien d’autre qu’un “calcul politique destiné à retrouver le soutien des petites entreprises et des propriétaires" après la raclée reçue par l’UMP lors des élections régionales. Lors du second tour, dimanche dernier, le Parti socialiste s’est en effet imposé dans 21 des 22 régions de France métropolitaine.

“Il a abandonné la taxe carbone pour se réconcilier avec ceux qui ont voté contre son parti, ceux qui estimaient cette taxe trop coûteuse et ceux qui doutent du bien fondé d’un tel impôt", affirme Djamila Sonzogni. Qui ajoute : “À la longue, cette décision le desservira parce que le problème n’est pas près d’être résolu. Ce qu’il aurait dû faire, c’est chercher une meilleure solution”.

L’absurdité d’un consensus au niveau européen

Les 1 000 plus gros pollueurs industriels du pays - qui diffusent, à eux seuls, 97 % des émissions de CO2 de la France - étaient exemptés de la taxe carbone, qui aurait en revanche fortement ponctionné les petites entreprises et les propriétaires. “Nous avions quelque chose d’imparfait, mais qui aurait pu avoir une portée plus générale, équitable et bénéfique pour les propriétaires et entrepreneurs français. À la place de quoi, il ne reste maintenant plus rien", explique-t-elle à FRANCE 24.

Nicolas Sarkozy a insisté mardi sur le fait que cette taxe n’était pas morte. Mais elle ne sera adoptée, a-t-il expliqué, que si l'Europe met en place une taxe à ses frontières pour protéger l'agriculture et l'industrie. "Il serait absurde de taxer les entreprises françaises en donnant un avantage compétitif aux entreprises des pays pollueurs", a justifié le chef de l'État.

Pour la porte-parole des Verts, il est tout aussi absurde d’attendre un hypothétique accord au niveau européen. "L‘environnement a bel et bien été mis de côté", conclut-elle.

Première publication : 24/03/2010

  • FRANCE

    L'abandon de la taxe carbone provoque l'ire des Verts et la joie des patrons

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Après la défaite aux régionales, Nicolas Sarkozy ajuste son équipe

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Vent de fronde à l'UMP au surlendemain de la débâcle des régionales

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)