Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

Amériques

Barack Obama dénonce la situation des droits de l'Homme à Cuba

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/03/2010

Un mois après la mort d'un dissident cubain des suites d'une grève de la fin, le président américain a sévèrement critiqué la politique de la "main de fer" exercée par La Havane.

REUTERS - Le président américain Barack Obama a qualifié mercredi de "profondément troublants" les récents événements en matière de droits de l'homme à Cuba.

Dans un communiqué écrit, Barack Obama déplore la mort, il y a un mois, du dissident Orlando Zapato Tamayo, décédé en prison des suites d'une grève de la faim, et "le harcèlement qui s'intensifie" à l'encontre des opposants politiques.

Il appelle à nouveau les autorités communistes cubaines à libérer tous les prisonniers politiques de l'île.

"Ces événements démontrent qu'au lieu de saisir l'occasion d'entrer dans une ère nouvelle, les autorités cubaines continuent de répondre aux aspirations du peuple cubain en serrant le poing", affirme Obama.

"Des événements récents sont profondément troublants", poursuit le président américain qui avait promis, peu après sa prise de fonction l'an passé, de travailler à améliorer les relations tendues entre Washington et La Havane.

Mais les espoirs d'un réchauffement de ces relations ont été refroidis par les habituels reproches sur les restrictions commerciales imposées par les Etats-Unis et sur les limites aux visites familiales.

Cuba estime que les Américains continuent de vouloir s'ingérer dans ses affaires en soutenant et en finançant des groupes dissidents.

"Au cours de l'année écoulée, j'ai pris des initiatives pour tendre la main au peuple cubain et pour exprimer mon souhait d'ouvrir une nouvelle ère dans les relations entre les gouvernements des Etats-Unis et de Cuba", explique Obama.

"Je reste déterminé à soutenir la volonté du peuple cubain à choisir librement son avenir et à profiter des droits et des libertés qui font l'Amérique", conclut-il.
 

Première publication : 25/03/2010

  • CUBA

    La Havane ne cédera pas au "chantage" du cyberjournaliste en grève de la faim

    En savoir plus

  • CUBA

    Mort d'un détenu politique en grève de la faim

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    Cuba s'insurge contre les nouvelles mesures de sécurité américaines

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)