Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Amériques

Arrestation du "roi de l'héroïne"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/03/2010

Considéré par Washington comme le principal pourvoyeur en héroïne du pays, le mexicain José Antonio Medina faisait entrer chaque mois une cargaison de près de 200 kilos, notamment en Californie. Il a été arrêté dans l'ouest du Mexique.

AFP - Le trafiquant mexicain considéré par Washington comme le principal pourvoyeur en héroïne des Etats-Unis, Jose Antonio Medina alias "Don Pepe", a été arrêté mercredi au Mexique, a annoncé jeudi le ministère de la Sécurité publique (SSP) à Mexico.

Medina, 36 ans, également surnommé "le roi de l'héroïne", faisait passer une moyenne mensuelle de 200 kg d'héroïne aux Etats-Unis et "est considéré par les autorités américaines comme le principal introducteur d'héroïne dans ce pays", a déclaré le chef de la division anti-drogue du ministère, Ramon Pequeno, en présentant le suspect à la presse.

Medina "introduisait approximativement 200 kg d'héroïne par mois aux Etats-Unis dans des véhicules équipés de compartiments secrets pour éviter la détection de la drogue à la frontière".

M. Pequeno a cité le point de passage de Tijuana, à la frontière de la côte Californienne, face à San Diego aux Etats-Unis.

La majorité des cargaisons étaient destinées à Los Angeles, en Californie américaine, où elles "généraient 12 millions de dollars" par mois, a-t-il précisé.

Medina, arrêté dans sa région natale de l'Etat de Michoacan (ouest) où il avait son quartier général, est sous le coup d'un mandat d'arrêt avec demande d'extradition dans l'Etat américain de Californie, a-t-il encore ajouté.

Son nom n'apparaît toutefois pas dans la liste des 24 trafiquants les plus recherchés par les autorités mexicaines.

Le Mexique est le principal point de passage pour l'approvisionnement de l'énorme marché américain des drogues, grand consommateur de marijuana et de substances synthétiques, et premier client mondial de la cocaïne.

Le Mexique est également producteur d'héroïne, 18 tonnes en 2008 pour une récolte de 6.900 tonnes de pavot, selon les autorités des deux pays.

Les cartels mexicains se livrent entre eux à une véritable guerre pour le contrôle de l'approvisionnement du marché américain, et leurs affrontements ont fait plus de 15.000 morts ces trois dernières années.

Les deux gouvernements de Washington et Mexico collaborent étroitement dans la lutte contre les cartels, érigée en priorité nationale par le président mexicain Felipe Calderon.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton est venue confirmer mardi à Mexico la volonté commune de renforcer encore cette coopération, en soulignant que les cartels "combattent (les) deux gouvernements".

Première publication : 26/03/2010

  • MEXIQUE

    Washington et Mexico veulent renforcer leur coopération dans la lutte contre les cartels

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)