Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

Moyen-orient

L'armée israélienne met fin à son incursion dans la bande de Gaza

Vidéo par Julien FANCIULLI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/03/2010

L’armée israélienne s’est retirée de la bande de Gaza, où elle était entrée vendredi après la mort de deux de ses soldats dans un accrochage avec des Palestiniens. Il s’agit du plus important incident depuis l’opération "Plomb durci" lancée fin 2008.

 
REUTERS - Soldats et blindés israéliens ont quitté samedi la bande de Gaza, où ils avaient pénétré la veille après un accrochage avec des Palestiniens armés qui aurait fait cinq morts dont deux soldats israéliens, rapportent des témoins.
 
"Une incursion que l'on peut qualifier de limitée"
Cet incident illustre l'impasse dans laquelle est bloqué le processus de paix, suspendu depuis l'offensive israélienne de quelques semaines dans le territoire côtier lancée en décembre 2008.
 
Des tirs de roquettes sporadiques de la bande de Gaza et des frappes aériennes israéliennes représailles ont eu lieu ce mois et les violences ont culminé vendredi avec cet accrochage, le plus meurtrier depuis plus d'un an.
 
Selon l'armée israélienne, des Palestiniens ont tendu une embuscade à une patrouille israélienne qui avait franchi la frontière pour désamorcer une mine. Deux soldats ont été tués et deux autres blessés.
 
L'armée israélienne a dit avoir tué deux activistes. Cinq Palestiniens ont en outre été blessés, dont un garçon de dix ans, et l'un d'entre eux a succombé à ses blessures.
 
Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza et a restreint ses attaques contre Israël depuis plus d'un an, a déclaré que ses hommes avaient participé à cet accrochage, présenté par le mouvement islamiste comme un acte d'auto-défense.
 
Risque d’escalade
 
L'Etat juif a souligné pour sa part que cette revendication réveillait un risque d'escalade.
 
"Nous sommes habitués à voir des groupes dissidents allumer des feux et le Hamas tenter de calmer les choses. Il est possible qu'il perde de son emprise, pour diverses raisons", a déclaré le ministre israélien de la Défense Ehud Barak.
 
"Si cela s'avérait être le cas, alors il y aurait des implications pour le Hamas", a-t-il ajouté à la télévision israélienne. "Nous n'avons aucun intérêt à voir la région revenir à ce qu'elle était par le passé."
 
Israël a retiré ses forces de la bande de Gaza en 2005 mais poursuit le développement de ses colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.
Ces constructions et les projets annoncés récemment sont une des principales entraves à la reprise du dialogue entre Israël et l'Autorité palestinienne présidée par Mahmoud Abbas, dont le Fatah a été chassé de la bande de Gaza par le Hamas.
 
Malgré les pressions américaines, le gouvernement de Benjamin Netanyahu se refuse à suspendre les activités de colonisation, comme l'a confirmé son porte-parole vendredi après une réunion du cabinet restreint.
 
Tandis que les troupes israéliennes quittaient les environs de Khan Younès, théâtre de l'incident de vendredi, des équipes médicales gazaouies se rendaient sur les lieux, dans les faubourgs Est de la ville, afin d'y chercher d'éventuelles victimes palestiniennes, ont dit des témoins.

 

Première publication : 27/03/2010

  • BANDE DE GAZA

    Au moins cinq morts dans un accrochage entre le Hamas et Tsahal

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    À Gaza, Ban Ki-moon dénonce le blocus israélien

    En savoir plus

  • GAZA

    La visite de Catherine Ashton émaillée d'un tir de roquette sur Israël

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)