Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Asie - pacifique

Disparu il y a un an, l'avocat dissident Gao Zhisheng serait vivant

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/03/2010

Connu pour ses prises de position en faveur de plusieurs mouvements dissidents chinois, l'avocat Gao Zhisheng serait toujours en vie, selon ses proches. Disparu depuis plus d'un an, il se cacherait dans les montagnes du nord du pays.

AFP - L'avocat dissident Gao Zhisheng, disparu depuis plus d'un an, est vivant et se trouve actuellement sur un site montagneux vénéré par les bouddhistes dans le nord de la Chine, ont déclaré dimanche deux de ses amis proches qui ont indiqué lui avoir parlé au téléphone.

"J'ai parlé à Gao cet après-midi", a déclaré à l'AFP Li Heping, ami et collègue du dissident, assurant que la personne avec laquelle il s'était entretenu au téléphone était bien lui.

"Il se trouve au mont Wutai (mont aux Cinq terrasses, dans la province du Shanxi), mais il n'a pas révélé l'endroit précis. Je l'ai interrogé sur sa situation, sa santé, et il a répondu qu'elles étaient 'bonnes'", a ajouté M. Li.

M. Li et Teng Biao, un autre avocat at ami de M. Gao qui a également eu dimanche une conversation téléphonique avec le dissident, se sont déclarés certains que c'était bien lui.

"Je suis un très bon ami de (Gao Zhisheng) et je connais très bien sa façon de s'exprimer, les mots qu'il utilise", a souligné M. Li.

M. Gao a signalé au cours de la conversation que des amis se trouvaient à ses côtés et qu'il devait raccrocher, peut-être une manière de sous-entendre qu'il était surveillé étroitement par des agents voulant l'empêcher de parler au téléphone, selon M. Li.

Gao Zhisheng, avocat quadragénaire proposé pour un prix Nobel de la paix par des parlementaires américains, s'est fait connaître pour avoir pris la défense des chrétiens clandestins, des cyberdissidents, mais aussi des adeptes du Falungong, mouvement spirituel qualifié de secte par Pékin et interdit en 1999.

Gao, ancien membre du Parti communiste, a disparu depuis que des membres de la police secrète sont venus le chercher dans son village de la province du Shaanxi (nord, voisine de celle du Shanxi) le 4 février 2009, selon des associations des droits de l'homme qui, aujourd'hui, craignent qu'il ne soit mort pendant sa détention.

En novembre 2005, Gao avait été radié du barreau et placé sous surveillance policière après avoir appelé à la fin des persécutions contre le Falungong.

En décembre 2006, il avait été condamné à trois ans de prison avec sursis pour subversion puis placé sous résidence surveillée avec mise à l'épreuve pendant cinq ans.

Première publication : 28/03/2010

  • CHINE

    La justice chinoise confirme la peine de 11 ans de prison pour l'opposant Liu Xiaobo

    En savoir plus

  • INTERNET

    L'affaire Google n'affectera pas les relations sino-américaines, dit Pékin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)