Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • En direct : "aucune hypothèse exclue" après la disparition du vol d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

FRANCE

Le parquet français n'est pas indépendant, selon la CEDH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/03/2010

Dans le cadre de l'affaire du cargo "Winner", la Cour européenne des droits de l'Homme a estimé que les procureurs de la République étaient dépendants du pouvoir exécutif en France. Son arrêt ne remet toutefois pas en cause le statut du parquet.

AFP - La Cour européenne des droits de l'Homme a débouté lundi l'Etat français, jugeant par 10 voix contre 7 que le parquet français manquait d'indépendance, dans l'arrêt Medvedyev, concernant un cargo arraisonné en mer avec un chargement de drogue.

L'affaire survient en pleine polémique sur la réforme judiciaire en France, qui prévoit de supprimer le juge d'instruction et de confier les enquêtes aux procureurs et magistrats du parquet, subordonnés au ministre de la Justice.

La Cour a condamné les conditions dans lesquelles l'équipage du cargo Winner, battant pavillon cambodgien, a été consigné, sur ordre du procureur de la République de Brest, pendant 13 jours à bord du bateau, après son arraisonnement par un navire militaire français près du Cap-Vert en juin 2002.

Des dizaines de kilos de cocaïne avaient été découverts à bord du cargo dont l'équipage avait été placé en garde à vue puis mis en examen pour trafic de stupéfiants à son arrivée à Brest.

Selon Me Patrice Spinosi, l'avocat des marins qui avaient porté plainte contre la France, "à l'occasion de cette affaire, la Grande chambre rappelle sa jurisprudence et pose en principe que le magistrat doit présenter les garanties requises d'indépendance à l'égard de l'exécutif et des parties, ce qui exclut notamment qu'il puisse agir par la suite contre le requérant dans la procédure pénale, à l'instar du ministère public".

"Donc la Cour européenne rappelle clairement que le ministère public, quand il agit comme partie poursuivante, n'est pas susceptible d'être une autorité judiciaire au sens de l'article 5 en général", a expliqué l'avocat parisien.

"La privation de liberté n'était pas régulière faute de base légale ayant les qualités requises pour satisfaire au principe général de sécurité juridique", a jugé la Cour européenne dans une décision en appel de sa Grande Chambre qui confirme point par point son premier arrêt de violation de l'article 5.1 de la convention européenne des droits de l'Homme.

La Cour a aussi débouté à une faible majorité de 9 voix contre 8 les marins qui estimaient trop long le délai avant leur présentation devant le juge d'instruction et qui avaient fait appel de la décision prise en première instance.

Les juges européens ont considéré que le délai n'avait pas dépassé neuf heures avant l'arrivée du cargo à Brest et la présentation des marins au juge d'instruction, un délai tout à fait acceptable "en présence de circonstances tout à fait exceptionnelles".
 

Première publication : 29/03/2010

COMMENTAIRE(S)