Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'ex-patron australien du bureau de Rio Tinto à Shanghai écope de 10 ans de prison

Vidéo par Pauline PACCARD

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/03/2010

Un tribunal de Shanghai a reconnu Stern Hu coupable de corruption et d'espionnage industriel. Trois autres employés du géant minier anglo-australien ont été condamnés à des peines allant de 7 à 14 ans de prison.

AFP - Quatre employés du géant minier anglo-australien Rio Tinto ont été reconnus coupables lundi à Shanghai de corruption et espionnage industriel et condamnés à des peines de sept à quatorze ans de prison.

L'Australien Stern Hu, ancien responsable du bureau de Rio Tinto à Shanghai, a été condamné à dix ans de prison, tandis que ses collaborateurs chinois, Wang Yong, Ge Minqiang et Liu Caikui se sont vus infliger respectivement quatorze, huit et sept ans de prison.

Le procès des quatre hommes, arrêtés en juillet, s'est tenu de lundi à mercredi dernier. Il a été très suivi par la communauté des affaires et par Canberra.

Selon les avocats, les quatre accusés avaient plaidé coupable de corruption, tout en contestant certains aspects du dossier, notamment les montants des pots-de-vin touchés.

Stern Hu a été jugé coupable d'avoir touché près de 6,5 millions de yuans (700.000 euros) de pots-de-vin.

Le tribunal de Shanghai lui a infligé une amende de 500.000 yuans (54.450 euros) et confisqué le même montant sur ses avoirs personnels.

Wang Yong était d'accusé d'avoir touché plus de 70 millions de yuans, Ge Minqiang six millions et Liu trois millions.

Un seul avait admis le vol de secrets commerciaux lors des audiences à huis clos consacrées à cette partie des accusations, sans même la présence d'un représentant consulaire australien, avait indiqué un avocat la semaine dernière.

Selon le tribunal, parmi ces secrets commerciaux figuraient des comptes-rendus de réunions de la CISA, l'association chinoise du fer et de l'acier, ou des informations concernant une réduction de la production de l'aciériste Shougang.

Ces fuites ont coûté plus d'un milliard de yuans à Shougang.

Les quatre hommes avaient été arrêtés en juillet, alors que les négociations entre aciéristes chinois et géants miniers sur le prix du minerai de fer pour l'année suivante étaient dans l'impasse.

Leur arrestation avait inquiété les investisseurs étrangers qui travaillent parfois dans des zones de "flou" juridique en Chine. Elle a également tendu les relations entre Pékin et Canberra.

La semaine dernière, le Premier ministre australien Kevin Rudd avait répété que "le monde allait être très attentif" à ce procès.

Première publication : 29/03/2010

  • JUSTICE

    L'Australie et Rio Tinto disent avoir confiance en la justice chinoise

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Le chef du géant minier Rio Tinto en Chine plaide coupable de corruption

    En savoir plus

  • CHINE

    Ouverture du procès pour espionnage de quatre employés de Rio Tinto

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)