Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des émeutes éclatent au Gabon après l'annonce de la victoire de justesse d'Ali Bongo

En savoir plus

LE DÉBAT

Brésil : Clap de fin pour Dilma Rousseff (2ème partie)

En savoir plus

LE DÉBAT

Brésil : Clap de fin pour Dilma Rousseff (1ère partie)

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Offensive turque en Syrie : le casse-tête de Washington

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Venise, ses gondoles, ses canaux et... son cinéma !

En savoir plus

FOCUS

Crise des migrants : la rue, point de passage obligé pour les demandeurs d'asile à Paris?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

FACE À FACE

La démission de Macron, un nouveau coup dur pour Hollande

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, Macron tua le père"

En savoir plus

FRANCE

Pal Sarkozy raconte ses amours et ses peines dans un livre de mémoire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/03/2010

Ancien publicitaire devenu peintre, Pal Sarkozy publie un livre de mémoire sur ses "amours, déceptions, espérances, surprises". Avec le consentement de son fils Nicolas, président de la République française...

AFP - Pal Sarkozy a confié à l'AFP que son fils, le président de la République Nicolas Sarkozy, ne lui avait "pas dit un mot" sur son livre "Tant de vie" (Plon) mais "qui ne dit mot consent", a-t-il ajouté.
   
"Je lui avais adressé le manuscrit avant que le livre ne paraisse. Il ne m'en a jamais rien dit, pas un mot. Mais qui ne dit mot consent et le livre a été publié sans changer une virgule", a indiqué Pal Sarkozy, 82 ans, venu au Salon du Livre de Paris pour dédicacer son ouvrage.
   
Dans ce livre de mémoires, "je raconte tout. Mes amours, mes déceptions, mes espérances, mes surprises. Et que mon fils Nicolas soit président, cela a été la surprise du chef !", a-t-il ajouté, décontracté, en polo gris-bleu à manches longues.
   
"Je vois mon fils une ou deux fois par an (...) Moi, je ne suis pas un homme politique, je peux tout dire, je n'ai pas besoin que l'on vote pour moi", a poursuivi Pal Sarkozy, assis à côté de son "porte-plume" Frédérique Drouin.
   
"J'ai écrit le livre dans un sabir entre hongrois, allemand et anglais et mon, ou plutôt ma 'porte-plume' l'a remis en forme", a précisé cet ancien publicitaire devenu peintre. L'éditeur en a tiré 68.000 exemplaires et l'ouvrage doit être traduit en hongrois, en allemand et en anglais.
   
Parmi les quelques personnes à demander une dédicace, Anne-Marie Laroche-Verdun, auteur de "J'ai été la première maîtresse de Sarkozy" (éd. Fizzi) et la première institutrice du petit Nicolas quand il avait 5 ans, glisse à l'AFP: "son père, je ne l'ai pratiquement jamais vu quand Nicolas était en classe. Nicolas, lui, était très gentil et calme".
   
Vendredi, Pal Sarkozy avait estimé dans le quotidien Le Parisien que son fils aurait une vie "plus tranquille" s'il ne se représentait pas à la présidence dans deux ans.

 

Première publication : 29/03/2010

  • LITTÉRATURE

    La petite édition à l'honneur au Salon du livre

    En savoir plus

  • PEINTURE

    Le père de Nicolas Sarkozy expose ses œuvres à Budapest

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)