Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

FRANCE

Pal Sarkozy raconte ses amours et ses peines dans un livre de mémoire

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/03/2010

Ancien publicitaire devenu peintre, Pal Sarkozy publie un livre de mémoire sur ses "amours, déceptions, espérances, surprises". Avec le consentement de son fils Nicolas, président de la République française...

AFP - Pal Sarkozy a confié à l'AFP que son fils, le président de la République Nicolas Sarkozy, ne lui avait "pas dit un mot" sur son livre "Tant de vie" (Plon) mais "qui ne dit mot consent", a-t-il ajouté.
   
"Je lui avais adressé le manuscrit avant que le livre ne paraisse. Il ne m'en a jamais rien dit, pas un mot. Mais qui ne dit mot consent et le livre a été publié sans changer une virgule", a indiqué Pal Sarkozy, 82 ans, venu au Salon du Livre de Paris pour dédicacer son ouvrage.
   
Dans ce livre de mémoires, "je raconte tout. Mes amours, mes déceptions, mes espérances, mes surprises. Et que mon fils Nicolas soit président, cela a été la surprise du chef !", a-t-il ajouté, décontracté, en polo gris-bleu à manches longues.
   
"Je vois mon fils une ou deux fois par an (...) Moi, je ne suis pas un homme politique, je peux tout dire, je n'ai pas besoin que l'on vote pour moi", a poursuivi Pal Sarkozy, assis à côté de son "porte-plume" Frédérique Drouin.
   
"J'ai écrit le livre dans un sabir entre hongrois, allemand et anglais et mon, ou plutôt ma 'porte-plume' l'a remis en forme", a précisé cet ancien publicitaire devenu peintre. L'éditeur en a tiré 68.000 exemplaires et l'ouvrage doit être traduit en hongrois, en allemand et en anglais.
   
Parmi les quelques personnes à demander une dédicace, Anne-Marie Laroche-Verdun, auteur de "J'ai été la première maîtresse de Sarkozy" (éd. Fizzi) et la première institutrice du petit Nicolas quand il avait 5 ans, glisse à l'AFP: "son père, je ne l'ai pratiquement jamais vu quand Nicolas était en classe. Nicolas, lui, était très gentil et calme".
   
Vendredi, Pal Sarkozy avait estimé dans le quotidien Le Parisien que son fils aurait une vie "plus tranquille" s'il ne se représentait pas à la présidence dans deux ans.

 

Première publication : 29/03/2010

  • LITTÉRATURE

    La petite édition à l'honneur au Salon du livre

    En savoir plus

  • PEINTURE

    Le père de Nicolas Sarkozy expose ses œuvres à Budapest

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)