Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les musulmans de France sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • La dette française dépasse pour la première fois les 2 000 milliards d'euros

    En savoir plus

FRANCE

Pal Sarkozy raconte ses amours et ses peines dans un livre de mémoire

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/03/2010

Ancien publicitaire devenu peintre, Pal Sarkozy publie un livre de mémoire sur ses "amours, déceptions, espérances, surprises". Avec le consentement de son fils Nicolas, président de la République française...

AFP - Pal Sarkozy a confié à l'AFP que son fils, le président de la République Nicolas Sarkozy, ne lui avait "pas dit un mot" sur son livre "Tant de vie" (Plon) mais "qui ne dit mot consent", a-t-il ajouté.
   
"Je lui avais adressé le manuscrit avant que le livre ne paraisse. Il ne m'en a jamais rien dit, pas un mot. Mais qui ne dit mot consent et le livre a été publié sans changer une virgule", a indiqué Pal Sarkozy, 82 ans, venu au Salon du Livre de Paris pour dédicacer son ouvrage.
   
Dans ce livre de mémoires, "je raconte tout. Mes amours, mes déceptions, mes espérances, mes surprises. Et que mon fils Nicolas soit président, cela a été la surprise du chef !", a-t-il ajouté, décontracté, en polo gris-bleu à manches longues.
   
"Je vois mon fils une ou deux fois par an (...) Moi, je ne suis pas un homme politique, je peux tout dire, je n'ai pas besoin que l'on vote pour moi", a poursuivi Pal Sarkozy, assis à côté de son "porte-plume" Frédérique Drouin.
   
"J'ai écrit le livre dans un sabir entre hongrois, allemand et anglais et mon, ou plutôt ma 'porte-plume' l'a remis en forme", a précisé cet ancien publicitaire devenu peintre. L'éditeur en a tiré 68.000 exemplaires et l'ouvrage doit être traduit en hongrois, en allemand et en anglais.
   
Parmi les quelques personnes à demander une dédicace, Anne-Marie Laroche-Verdun, auteur de "J'ai été la première maîtresse de Sarkozy" (éd. Fizzi) et la première institutrice du petit Nicolas quand il avait 5 ans, glisse à l'AFP: "son père, je ne l'ai pratiquement jamais vu quand Nicolas était en classe. Nicolas, lui, était très gentil et calme".
   
Vendredi, Pal Sarkozy avait estimé dans le quotidien Le Parisien que son fils aurait une vie "plus tranquille" s'il ne se représentait pas à la présidence dans deux ans.

 

Première publication : 29/03/2010

  • LITTÉRATURE

    La petite édition à l'honneur au Salon du livre

    En savoir plus

  • PEINTURE

    Le père de Nicolas Sarkozy expose ses œuvres à Budapest

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)