Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

FRANCE

Pal Sarkozy raconte ses amours et ses peines dans un livre de mémoire

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/03/2010

Ancien publicitaire devenu peintre, Pal Sarkozy publie un livre de mémoire sur ses "amours, déceptions, espérances, surprises". Avec le consentement de son fils Nicolas, président de la République française...

AFP - Pal Sarkozy a confié à l'AFP que son fils, le président de la République Nicolas Sarkozy, ne lui avait "pas dit un mot" sur son livre "Tant de vie" (Plon) mais "qui ne dit mot consent", a-t-il ajouté.
   
"Je lui avais adressé le manuscrit avant que le livre ne paraisse. Il ne m'en a jamais rien dit, pas un mot. Mais qui ne dit mot consent et le livre a été publié sans changer une virgule", a indiqué Pal Sarkozy, 82 ans, venu au Salon du Livre de Paris pour dédicacer son ouvrage.
   
Dans ce livre de mémoires, "je raconte tout. Mes amours, mes déceptions, mes espérances, mes surprises. Et que mon fils Nicolas soit président, cela a été la surprise du chef !", a-t-il ajouté, décontracté, en polo gris-bleu à manches longues.
   
"Je vois mon fils une ou deux fois par an (...) Moi, je ne suis pas un homme politique, je peux tout dire, je n'ai pas besoin que l'on vote pour moi", a poursuivi Pal Sarkozy, assis à côté de son "porte-plume" Frédérique Drouin.
   
"J'ai écrit le livre dans un sabir entre hongrois, allemand et anglais et mon, ou plutôt ma 'porte-plume' l'a remis en forme", a précisé cet ancien publicitaire devenu peintre. L'éditeur en a tiré 68.000 exemplaires et l'ouvrage doit être traduit en hongrois, en allemand et en anglais.
   
Parmi les quelques personnes à demander une dédicace, Anne-Marie Laroche-Verdun, auteur de "J'ai été la première maîtresse de Sarkozy" (éd. Fizzi) et la première institutrice du petit Nicolas quand il avait 5 ans, glisse à l'AFP: "son père, je ne l'ai pratiquement jamais vu quand Nicolas était en classe. Nicolas, lui, était très gentil et calme".
   
Vendredi, Pal Sarkozy avait estimé dans le quotidien Le Parisien que son fils aurait une vie "plus tranquille" s'il ne se représentait pas à la présidence dans deux ans.

 

Première publication : 29/03/2010

  • LITTÉRATURE

    La petite édition à l'honneur au Salon du livre

    En savoir plus

  • PEINTURE

    Le père de Nicolas Sarkozy expose ses œuvres à Budapest

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)