Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yemen : couvre-feu décrété à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

FRANCE

De "buzz" ou de "ramdam", qui l’emportera ?

Texte par Amara MAKHOUL-YATIM

Dernière modification : 31/03/2010

Lancé sur Internet en janvier, le concours "Francomot" proposait aux étudiants de réfléchir à des néologismes pour remplacer cinq anglicismes utilisés quotidiennement dans la langue française. Reste à savoir s'ils passeront dans le langage courant.

"Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde", disait Albert Camus. De façon originale, le secrétariat d’État à la Francophonie a voulu remplacer certains anglicismes par des mots à la consonnance plus française. Lancé sur Internet à la mi-janvier, le concours "Francomot" proposait aux étudiants de trouver des traductions innovantes pour cinq termes anglais très utilisés dans la vie quotidienne : "Buzz", "Chat", "Tuning", "Newsletter" et "Talk".

Un jury d'une dizaine de personnalités - parmi lesquelles les chanteurs MC Solaar et Sapho - qui était présidé par Jean-Christophe Rufin, de l'Académie française, a sélectionné, mardi, les propositions les plus originales. Désormais, un sujet ne fait donc plus du "buzz" sur le Net mais du "ramdam", et les fondus d'automobile ne s'adonnent plus au "tuning" mais au "bolidage"...

"L’usage est souverain"

Reste une question : ces nouveaux termes passeront-ils dans le langage courant ? Rien ne dit en effet que le grand public et les professionnels accepteront de changer leurs habitudes, en utilisant les néologismes proposés. Si le mot "Informatique" inventé par le Français Philippe Dreyfus en 1962 est passé dans les mœurs, "mercatique" n’a jamais détrôné "marketing", "mentaille" n'a jamais remplacé "software", et "quincaille" n'a jamais supplanté "hardware".

"L’usage est souverain et ne se décrète pas. On ne peut pas prédire l’avenir d’un mot", explique à l’AFP Xavier North, qui dirige la Délégation générale à la langue française, dépendant du ministère de la Culture.

Préserver la pureté de la langue française n’est pas une initiative nouvelle. L’Académie française traque régulièrement les anglicismes. Selon les "Immortels", 5 % des mots français sont empruntés à l’anglais.

Une consolation toutefois : la langue de Shakespeare regorge de mots et d’expressions empruntés à la langue de Molière dans une bien plus grande proportion.

Première publication : 31/03/2010

COMMENTAIRE(S)