Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

FRANCE

De "buzz" ou de "ramdam", qui l’emportera ?

Texte par Amara MAKHOUL-YATIM

Dernière modification : 31/03/2010

Lancé sur Internet en janvier, le concours "Francomot" proposait aux étudiants de réfléchir à des néologismes pour remplacer cinq anglicismes utilisés quotidiennement dans la langue française. Reste à savoir s'ils passeront dans le langage courant.

"Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde", disait Albert Camus. De façon originale, le secrétariat d’État à la Francophonie a voulu remplacer certains anglicismes par des mots à la consonnance plus française. Lancé sur Internet à la mi-janvier, le concours "Francomot" proposait aux étudiants de trouver des traductions innovantes pour cinq termes anglais très utilisés dans la vie quotidienne : "Buzz", "Chat", "Tuning", "Newsletter" et "Talk".

Un jury d'une dizaine de personnalités - parmi lesquelles les chanteurs MC Solaar et Sapho - qui était présidé par Jean-Christophe Rufin, de l'Académie française, a sélectionné, mardi, les propositions les plus originales. Désormais, un sujet ne fait donc plus du "buzz" sur le Net mais du "ramdam", et les fondus d'automobile ne s'adonnent plus au "tuning" mais au "bolidage"...

"L’usage est souverain"

Reste une question : ces nouveaux termes passeront-ils dans le langage courant ? Rien ne dit en effet que le grand public et les professionnels accepteront de changer leurs habitudes, en utilisant les néologismes proposés. Si le mot "Informatique" inventé par le Français Philippe Dreyfus en 1962 est passé dans les mœurs, "mercatique" n’a jamais détrôné "marketing", "mentaille" n'a jamais remplacé "software", et "quincaille" n'a jamais supplanté "hardware".

"L’usage est souverain et ne se décrète pas. On ne peut pas prédire l’avenir d’un mot", explique à l’AFP Xavier North, qui dirige la Délégation générale à la langue française, dépendant du ministère de la Culture.

Préserver la pureté de la langue française n’est pas une initiative nouvelle. L’Académie française traque régulièrement les anglicismes. Selon les "Immortels", 5 % des mots français sont empruntés à l’anglais.

Une consolation toutefois : la langue de Shakespeare regorge de mots et d’expressions empruntés à la langue de Molière dans une bien plus grande proportion.

Première publication : 31/03/2010

COMMENTAIRE(S)