Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

EUROPE

Le chef rebelle tchétchène Oumarov revendique les attentats de Moscou

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/03/2010

Dokou Oumarov a revendiqué le double attentat meurtrier perpétré lundi dans le métro de Moscou. À la tête d'un groupe baptisé "l'Émirat du Caucase", le chef rebelle tchétchène menace de mener d'autres actions contre des intérêts russes.

REUTERS - Le chef rebelle tchétchène Dokou Oumarov a revendiqué personnellement mercredi le double attentat suicide qui a fait 39 morts lundi dans le métro de Moscou.

Il a en outre juré de poursuivre les actions contre des objectifs russes, dans une déclaration vidéo diffusée sur le site internet officieux de son groupe, l'"Emirat du Caucase".

"Comme vous le savez tous, le 29 mars à Moscou, deux opérations spéciales ont été menées pour anéantir des infidèles et pour adresser un salut au FSB", déclare Oumarov dans ce document vidéo d'une durée de quatre minutes trente, diffusé sur le site www.kavkazcenter.com.

L'une des deux stations de métro visées est celle de la place Loubianka, située à quelques mètres du siège du FSB, les services de sécurité fédéraux russes.

"Ces deux opérations ont été menées sur mes ordres, et ce ne seront pas les dernières", a ajouté Oumarov. S'exprimant en russe et avec un fort accent, il précise avoir enregistré ce message le 29 mars, soit le jour même du double attentat.

Auparavant, à Istanbul, un porte-parole du mouvement interrogé par Reuters avait démenti que celui-ci était responsable des deux attentats et avait dit ignorer qui en était à l'origine.

Vladimir Poutine a estimé mardi que c'était une question d'honneur pour les forces de sécurité russes de retrouver les commanditaires des attentats. "Nous savons qu'ils se terrent, mais c'est une question d'honneur pour les organismes d'exécution de la loi de racler les fonds des égouts pour les ramener à la lumière du jour", avait-il dit.

Première publication : 31/03/2010

  • RUSSIE

    Le grand retour des "veuves noires" ?

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Journée de deuil dans le pays après le double attentat du métro de Moscou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)