Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les pro-russes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

EUROPE

Le chef rebelle tchétchène Oumarov revendique les attentats de Moscou

©

Vidéo par Madeleine LEROYER

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/03/2010

Dokou Oumarov a revendiqué le double attentat meurtrier perpétré lundi dans le métro de Moscou. À la tête d'un groupe baptisé "l'Émirat du Caucase", le chef rebelle tchétchène menace de mener d'autres actions contre des intérêts russes.

REUTERS - Le chef rebelle tchétchène Dokou Oumarov a revendiqué personnellement mercredi le double attentat suicide qui a fait 39 morts lundi dans le métro de Moscou.

Il a en outre juré de poursuivre les actions contre des objectifs russes, dans une déclaration vidéo diffusée sur le site internet officieux de son groupe, l'"Emirat du Caucase".

"Comme vous le savez tous, le 29 mars à Moscou, deux opérations spéciales ont été menées pour anéantir des infidèles et pour adresser un salut au FSB", déclare Oumarov dans ce document vidéo d'une durée de quatre minutes trente, diffusé sur le site www.kavkazcenter.com.

L'une des deux stations de métro visées est celle de la place Loubianka, située à quelques mètres du siège du FSB, les services de sécurité fédéraux russes.

"Ces deux opérations ont été menées sur mes ordres, et ce ne seront pas les dernières", a ajouté Oumarov. S'exprimant en russe et avec un fort accent, il précise avoir enregistré ce message le 29 mars, soit le jour même du double attentat.

Auparavant, à Istanbul, un porte-parole du mouvement interrogé par Reuters avait démenti que celui-ci était responsable des deux attentats et avait dit ignorer qui en était à l'origine.

Vladimir Poutine a estimé mardi que c'était une question d'honneur pour les forces de sécurité russes de retrouver les commanditaires des attentats. "Nous savons qu'ils se terrent, mais c'est une question d'honneur pour les organismes d'exécution de la loi de racler les fonds des égouts pour les ramener à la lumière du jour", avait-il dit.

Première publication : 31/03/2010

  • RUSSIE

    Le grand retour des "veuves noires" ?

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Journée de deuil dans le pays après le double attentat du métro de Moscou

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)