Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

EUROPE

L'ex-leader serbe Radovan Karadzic retournera devant le TPIY le 13 avril

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/04/2010

Le procès devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie de l'ancien leader serbe Radovan Karadzic doit reprendre le 13 avril, après avoir été interrompu le 2 mars. Le procès, débuté en octobre 2009, a déjà été reporté plusieurs fois.

AFP - Le procès pour génocide de l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic, qui avait été suspendu le 2 mars, reprendra le 13 avril, a annoncé jeudi le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie.

"Le procès de Radovan Karadzic est prévu pour reprendre le 13 avril 2010 à 14H15 (12H15 GMT) dans la salle d'audience 1 avec le début de la présentation des éléments de preuves de l'accusation", a précisé le TPI dans un communiqué. Les audiences auront lieu trois jours par semaine "jusqu'à nouvel ordre", selon la même source.

Les juges ont ordonné que l'avocat britannique Richard Harvey, qu'ils avaient désigné le 5 novembre 2009 pour assurer la défense de l'accusé si celui-ci continuait de boycotter son procès, soit présent dans la salle d'audience le 13 avril.

Le TPI avait annoncé jeudi matin que l'appel interjeté par M. Karadzic, qui souhaitait un nouveau report de son procès, avait été rejeté, ouvrant la voie à une reprise des audiences.

Le procès de M. Karadzic pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide commis durant la guerre de Bosnie (1992-1995), avait démarré à La Haye fin octobre 2009, en l'absence de l'accusé.

Radovan Karadzic, 64 ans, avait boycotté l'ouverture du procès, au motif qu'il n'avait pas eu suffisamment de temps pour préparer sa défense qu'il assure seul, entouré de conseillers juridiques.

Le procès avait été suspendu le 5 novembre 2009 jusqu'au 1er mars pour permettre à l'avocat désigné par les juges de prendre connaissance du dossier.

Les 1er et 2 mars, M. Karadzic avait présenté sa déclaration liminaire dans laquelle il avait notamment qualifié de "mythe" le massacre de Srebrenica, au cours duquel près de 8.000 hommes et garçons musulmans avaient été tués en juillet 1995.

L'ancien président de la République autoproclamée des Serbes de Bosnie avait aussi affirmé que des bombardements du siège de Sarajevo avaient été "mis en scène" par les Musulmans de Bosnie en 1994 et 1995.

La demande déposée par M. Karadzic d'un nouveau report de son procès avait été rejetée le 26 février par les juges chargés de le juger. Ils l'avaient toutefois autorisé à faire appel et suspendu le procès dans l'attente de l'arrêt de la chambre d'appel, rendu jeudi matin.

Première publication : 01/04/2010

COMMENTAIRE(S)