Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

Moyen-orient

Israël menace d'intensifier ses raids sur la bande de Gaza

Vidéo par Achren VERDIAN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/04/2010

Israël prévient, ce vendredi, que Tsahal pourrait mener une offensive de grande ampleur contre la bande de Gaza si le Hamas ne fait pas cesser les tirs de roquettes visant régulièrement l'État hébreu depuis l'enclave palestinienne.

AFP - Israël a menacé vendredi le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, d'une nouvelle opération punitive d'ampleur si les tirs de roquettes ne cessent pas contre son territoire, après des raids nocturnes menés contre l'enclave palestinienne.
   
"Si les tirs de roquettes contre Israël ne cessent pas, il semble que nous allons devoir intensifier nos actions contre le Hamas", a prévenu le vice-Premier ministre Sylvan Shalom à la radio publique israélienne.
   
"Nous ne permettrons pas à nouveau de voir des enfants terrorisés dans des abris, et cela, finalement, nous obligera à lancer une nouvelle opération militaire", a averti M. Shalom.
   
"J'espère que nous allons pouvoir l'éviter, mais c'est l'une des options dont nous disposons, et si nous n'avons pas le choix, nous l'utiliserons à l'avenir", a-t-il insisté.
   
Des chasseurs F16 israéliens ont effectué six raids dans la nuit de jeudi à vendredi contre l'enclave palestinienne, blessant trois enfants, selon des sources hospitalières et les forces de sécurité du Hamas.
   
Ces frappes surviennent après plusieurs tirs de roquettes palestiniennes ces derniers jours vers le sud d'Israël.
   
"Nous appelons la communauté internationale à intervenir pour mettre fin à cette escalade et à l'agression israélienne", a dit vendredi le Premier ministre du Hamas Ismaïl Haniyeh dans un communiqué.
   
Trois des raids israéliens ont visé un secteur à l'ouest de Khan Younès (sud de la bande de Gaza). Deux missiles ont touché un camp de gardes des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, ont indiqué les sources.
   
Un quatrième raid a détruit un atelier mécanique dans le camp de réfugiés de Nusseirat (centre de la bande de Gaza).
   
Enfin, les chasseurs israéliens ont mené deux autres raids contre des objectifs à l'ouest de la ville de Gaza, dont une laiterie qui a été complètement détruite, selon des témoins.
   
Dans un communiqué, l'armée israélienne a précisé avoir atteint "deux ateliers de fabrication et deux entrepôts d'armes".
   
Trois enfants, âgés de 2, 4 et 11 ans, ont été blessés par des éclats de verre lors de ce raid à Sabra, a-t-on indiqué de source médicale à Gaza.
   
Auparavant, vers minuit, une roquette lancée de la bande de Gaza avait atterri dans la région de la ville israélienne d'Ashkelon (sud), causant des dégâts mais sans faire de victime, selon l'armée israélienne.
   
Les groupes armés palestiniens de Gaza ont multiplié les attaques à la roquette depuis plusieurs semaines, dont l'une a tué un ouvrier agricole thaïlandais dans un kibboutz (village collectiviste) du sud d'Israël.
   
 Israël tient le Hamas pour le seul responsable des attaques à la roquette, en tant que maître de Gaza, même si ce dernier dit observer une trêve de facto de ces tirs.
   
Plus de 40 roquettes et obus de mortier ont été tirés de Gaza contre Israël depuis le début de l'année, dont près de 20 pour le seul mois de mars, selon un bilan de l'armée israélienne publié jeudi.
   
La bande de Gaza connaît une flambée de violence, la plus sérieuse depuis la fin de l'"Opération Plomb Durci" de Tsahal, censée mettre fin aux tirs de roquettes, qui avait fait plus de 1.400 morts palestiniens à l'hiver 2008-2009.
   
Des accrochages violents ont eu lieu le week-end dernier près de Khan Younès entre l'armée israélienne et des combattants palestiniens qui ont coûté la vie à deux soldats et à deux Palestiniens.
   
Mardi, un adolescent de 15 ans a été tué et 10 autres Palestiniens blessés par des tirs israéliens à Gaza lors de la "Journée de la terre" qui commémore chaque année les spoliations de terres arabes, selon les services d'urgence locaux.

 

Première publication : 02/04/2010

COMMENTAIRE(S)