Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

Economie

La justice valide la cloture de l'enquête pour corruption contre Daimler

Vidéo par Charles BOBE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/04/2010

La justice a validé l'accord trouvé entre les autorités américaines et le constructeur automobile allemand pour mettre un terme à l'enquête pour corruption dont il faisait l'objet. Daimler devra s'acquitter d'une amende de 185 millions de dollars.

AFP - Un tribunal américain a validé jeudi l'accord à l'amiable entre Daimler et le gouvernement des Etats-Unis, dans le cadre duquel le constructeur automobile allemand doit s'acquitter de 185 millions de dollars pour mettre fin à une enquête pour corruption.

Le juge Richard Leon d'un tribunal fédéral de Washington a accepté l'accord à l'amiable entre Daimler et le gouvernement américain et a mis fin à l'enquête.

Le constructeur va payer une amende de 185 millions de dollars (environ 138 millions d'euros), dont 93,6 millions de dollars au département de la Justice et 91,4 millions de dollars aux autorités boursières américaines.

La Justice et les autorités boursières américaines enquêtaient en effet en parallèle sur des accusations selon lesquelles le constructeur aurait payé des pots-de-vin dans 22 pays, y compris la Chine.

Le gendarme américain de la Bourse, la SEC, a annoncé dans un communiqué "un accord avec Daimler" pour mettre fin à ces accusations selon lesquelles le groupe se serait "engagé de façon répétitive et systématique dans le versement de pots-de-vins à des membres de gouvernements étrangers pour s'assurer des contrats en Asie, en Afrique, en Europe de l'Est et au Moyen-Orient".

"Au cours de l'enquête, qui a commencé en 2004, Daimler a pris des mesures requises au niveau de son personnel et pour mettre en place des solutions pour s'assurer que sa conduite à l'avenir sera en conformité avec le code d'intégrité du groupe et toutes les lois en vigueur", a pour sa part commenté le constructeur dans un communiqué.

Le respect des lois et du code de conduite de l'entreprise "est une grande priorité pour Daimler", a commenté Dieter Zetsche, patron de Daimler, cité dans le communiqué.

"Nous avons beaucoup appris des expériences du passé. Aujourd'hui nous sommes une entreprise meilleure et plus forte", a-t-il ajouté.

Une plainte déposée devant un tribunal fédéral de Washington, accusait Daimler d'avoir fait "des centaines de paiements impropres représentant des dizaines de millions de dollars à des responsables étrangers dans au moins 22 pays" afin de s'assurer des contrats gouvernementaux.
 

Première publication : 02/04/2010

COMMENTAIRE(S)