Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 05/04/2010

Le casse-tête de la corruption

L'aide internationale bénéficie-t-elle à ceux qui en ont le plus besoin ? Dévastée par un séisme, Haïti devrait recevoir 5 milliards de dollars sur 2 ans pour sa reconstruction. Comment s’assurer que cette manne ne sera pas détournée, comme cela a déjà été le cas dans de précédentes grandes catastrophes, tel le cyclone Nargis qui a frappé la Birmanie ?

La Birmanie est l’un des pays les plus corrompus du monde. La corruption y est presque institutionnalisée. Elle touche tout l’appareil du pouvoir du plus haut au plus bas de l’échelle. L’argent de l’aide humanitaire n’échappe pas la règle. Une partie des millions d’euros envoyés par la communauté internationale pour venir en aide aux victimes du cyclone Nargis en mai 2008 sont détournés au profit des autorités locales.

En mai 2008, un cyclone d’une force dévastatrice frappe la région immensément peuplée du Delta de l’Irrawaddy en Birmanie. Le monde découvre avec effroi l’étendue de la catastrophe : cent quarante mille morts, des dizaines de milliers de blessés et toute une zone profondément marquée par le passage du cyclone.

L’aide humanitaire arrive massivement après plusieurs semaines de refus du régime birman de laisser entrer les secouristes étrangers. Mais les survivants ne reçoivent qu’une partie de l’aide. Près de deux ans après la catastrophe, des paysans birmans vivant dans un village de Bogale, la zone la plus touchée en mai 2008, prennent des risques énormes pour témoigner de la corruption généralisée dont ils sont les victimes.

Ils assurent qu’une grande partie de l’argent qui doit leur revenir pour l’effort de reconstruction est détourné par le chef de leur village. Ce dernier évoque « des frais » pour justifier une ponction de 40% par exemple sur un chèque donnée par des organisations humanitaires internationales financées par la Commission Européenne. Ils affirment aussi que les bateaux, les tracteurs envoyés et si vitaux pour eux ont été revendus par les autorités locales. Un moine accuse pour sa part le chef du district de Bogale d’avoir détourné la somme destinée à la reconstruction de son temple détruit pendant le passage du cyclone.

Après avoir fermé le pays pendant plusieurs semaines aux secouristes et à l’aide humanitaire - une position qui a probablement coûté la vie à des milliers de survivants les premiers jours - la junte militaire birmane a clairement perçu la manne internationale comme un nouveau moyen de gagner de l’argent, dit un expert du dossier.

Le chef de la mission humanitaire de la Commission Européenne à Rangoon, estime quant lui, que la pyramide de corruption est une possibilité, une réalité qui existe mais qui reste incontrôlable.

 

  • Emission préparée par Marie Billon et Patrick Lovett
  • Avec en invité : Rolando TOMASINI, directeur du groupe de recherche de logistique humanitaire à l’INSEAD

Par Cyril PAYEN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/02/2015 Qatar

Quand le Qatar cherche à se développer à tout prix

Les Qatariens défrayent régulièrement la chronique lorsqu'ils achètent le PSG, le Royal Monceau ou encore des parts dans British Airways. Mais ils investissent aussi des...

En savoir plus

21/05/2014 David Cameron

Élections européennes : l'enjeu de l'immigration

Comme les Néerlandais, les Britanniques votent ce 22 mai pour choisir leurs députés européens. Au Royaume-Uni, le parti eurosceptique Ukip a porté le débat de la campagne sur...

En savoir plus

16/05/2014 Bavure policière

Les officiers du LAPD équipés de caméras portatives

Le LAPD, la prestigieuse police de Los Angeles, s'équipe actuellement de cameras portatives, pour que les officiers filment toutes leurs interventions. Des preuves impartiales,...

En savoir plus

14/05/2014 Révolution tunisienne

En Tunisie, le tourisme reprend des couleurs

Touché de plein fouet par le soulèvement de 2011, les crises politiques et l'insécurité, le tourisme tunisien se remet doucement. En 2010, année de référence pour la profession,...

En savoir plus

23/05/2014 Autriche

Le FPÖ ou la nostalgie d'un "monde allemand"

En Autriche, selon les derniers sondages, les nationalistes du FPÖ pourraient arriver en troisième position aux Européennes. Ils profitent notamment de l'effondrement de la...

En savoir plus