Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-orient

Attaque meurtrière contre des miliciens sunnites

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/04/2010

Des hommes arborant l'uniforme de l'armée irakienne ont attaqué le village sunnite de Soufiya, au sud de Bagdad. Au moins 24 personnes, pour la plupart appartenant à une milice anti-Al-Qaïda, ont été tuées durant l'assaut.

REUTERS - Vingt-quatre personnes au moins, dont des femmes et des enfants, ont été tuées vendredi soir dans l'attaque d'un village sunnite du sud de Bagdad, apprend-on samedi de sources policières.

Sept personnes ont été découvertes vivantes après le massacre, les mains liées derrière le dos, a déclaré le général Kassim al Moussaoui, porte-parole de la sécurité de Bagdad.

Explications du correspondant de l'AFP à Bagdad

L'attaque a eu lieu vendredi soir dans une enclave sunnite du district de Rachid, situé dans le sud de la capitale irakienne.

Les victimes ont été menottées puis abattues d'une balle dans la tête, a précisé la police.

"L'incident s'est produit dans un secteur du sud de Bagdad appelé Albousaïfi. Le groupe terroriste est arrivé en voiture et a tué 24 personnes, dont cinq femmes", a déclaré Moussaoui.

Il a précisé que certaines des victimes étaient des membres des forces de sécurité irakiennes, et d'autres des miliciens des Fils de l'Irak, un groupe d'anciens insurgés sunnites qui se sont alliés aux forces gouvernementales et américaines pour lutter contre les combattants d'Al Qaïda.

Les agresseurs, une dizaine ou une quinzaine selon une source des services de sécurité, sont arrivés à bord de 4x4.

Un caméraman de Reuters TV a compté 25 corps dans un hôpital local.
Les victimes étaient membres de trois familles différentes, a indiqué une source proche des services de sécurité.

Le général Moussaoui a déclaré qu'environ 25 personnes avaient été arrêtées et que le secteur avait été bouclé afin de traquer d'autres suspects.

Première publication : 03/04/2010

  • IRAK

    L'imam chiite Moqtada Sadr organise un référendum pour choisir le Premier ministre

    En savoir plus

  • IRAK

    La victoire du laïc Iyad Allaoui laisse augurer de difficiles tractations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)