Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Devenez citoyen des îles Poubelle !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

Sports

Perpignan prend seul les commandes du Top 14

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/04/2010

Perpignan a dominé Castres (17-11), jusqu'ici invaincu à domicile, dans le choc au sommet du Top 14 pour prendre seul la tête du championnat devant Toulon. Clermont, reste quatrième après sa défaite face au Stade Français (19-10), à Saint-Denis.

REUTERS - Perpignan est allé imposer sa loi samedi sur la pelouse de Castres (17-11) dans le choc au sommet du Top 14.

Les Catalans, champions en titre, sont désormais fermement installés dans le fauteuil de leader avec trois points d'avance sur les Tarnais, qui glissent à la troisième place.

Toulon, vainqueur 31-13 de Bayonne, se hisse même à la deuxième place, également à trois points de l'Usap.
 
Clermont a en revanche effectué une mauvaise opération dans la lutte pour les deux premières places en s'inclinant 19-10, sans même le bonus défensif, face au Stade Français dans un Stade de France une nouvelle fois rempli.
 
Clermont est quatrième à cinq points de Perpignan.
 
Les victoires bonifiées de Biarritz face à Montauban (42-13) et de Brive face à Bourgoin (25-15) ont en outre relancé la course aux demi-finales à deux journées de la fin de la saison régulière.
 
Avant leur déplacement sur le terrain du Racing pour leur prochain match de championnat, les Biarrots sont revenus à trois points des Franciliens, sixièmes et battus 28-23 vendredi à Toulouse, tout comme les Brivistes.
 
Les deux premiers de la saison régulière sont directement qualifiés pour les demi-finales tandis que les clubs classés de la troisième à la sixième places disputeront des barrages pour accéder au dernier carré.
 
Avec sa défaite à Toulon, Bayonne a rechuté dans la zone de relégation à l'avant-dernière place. Montpellier s'est un peu rassuré en écrasant la lanterne rouge Albi 62-17 avec neuf essais.
 
Du spectacle au Stade de France
 
Au Stade de France, tous les points ont été inscrits au cours d'une première période spectaculaire et pleine d'engagement entre deux équipes qui disputeront les quarts de finale de la Coupe d'Europe le week-end prochain.
 
Moins de 20 minutes après le coup d'envoi, trois essais avaient déjà été marqués.
 
Le pilier Thomas Domingo a rapidement donné l'avantage aux Auvergnats après plusieurs charges au ras des avants clermontois près de la ligne.
 
Son compère de la première ligne de l'équipe de France, le talonneur Dimitri Szarzewski, a vite répliqué pour les Parisiens en franchissant la ligne en force après une pénalité rapidement jouée par Noel Oelschig.
 
Clermont est reparti à l'assaut et Lionel Beauxis a rattrapé de justesse l'arrière clermontois Anthony Floch qui filait à l'essai le long de la ligne de touche après une interception.
 
Les Parisiens sont revenus dans les 22 mètres auvergnats et le centre australien Mark Gasnier a inscrit le deuxième essai stadiste au bout d'une action que certains supporters clermontois pourraient juger litigieuse en raison d'un accrochage entre Hugo Southwell et Julien Malzieu, empêchant ce dernier de défendre correctement.
 
Le troisième essai parisien juste avant la pause a été plus franchement contestable. Après une pénalité peu évidente, le pack du Stade Français est entré dans l'en-but sur un maul pénétrant et l'arbitre a accordé l'essai aux avants parisiens alors que le ballon leur a brièvement échappé.
 
Cette victoire est une bouffée d'air pour le Stade Français, qui peut même encore espérer un miracle pour accéder aux demi-finales. Il est neuvième à sept points du Racing, qu'il recevra lors de la dernière journée.

 

Première publication : 03/04/2010

COMMENTAIRE(S)