Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dites 33 !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

EUROPE

Les festivités de Pâques assombries par les scandales pédophiles

Vidéo par Alix LE BOURDON

Dernière modification : 04/04/2010

Le pape Benoît XVI doit prononcer, ce dimanche, la traditionnelle bénédiction "Urbi et Orbi" dans une atmosphère fortement ternie par la série de révélations de scandales pédophiles et d'une polémique avec la communauté juive.

REUTERS - Le pape Benoît XVI a dirigé samedi soir une veillée pascale assombrie par les scandales de pédophilie qui éclaboussent l'Eglise catholique et un début de polémique avec la communauté juive.

Apparemment fatigué, le pape de 82 ans a présidé la veillée pascale dans la basilique Saint-Pierre qui précède la messe de Pâques, une fête chrétienne qui commémore la résurrection du Christ.

Pendant l'office, il a administré le sacrement du baptême et de la confirmation à six adultes convertis au christianisme.

Benoit XVI doit prononcer dimanche place St Pierre sa bénédiction "urbi et orbi" (à la ville et au monde) dont on ignore si elle fera mention des récentes accusations portées
contre l'Eglise.

La semaine sainte conduisant au dimanche pascal se trouve cette année entachée d'une cascade de révélations sur des scandales de pédophilie au sein de l'Eglise, remontant parfois à plusieurs décennies, et les maladresses de celle-ci pour tenter
de les dissimuler.

Ebranlé, le Vatican a accusé les médias de tentatives "ignobles" pour porter atteinte à la réputation du pape lui-même, qui aurait fait preuve de négligences dans le
traitement de ces affaires alors qu'il était encore simple cardinal dans son Allemagne natale ou à la curie romaine.

Protestations juives

La dernière tentative de défense du Vatican a provoqué un début de polémique avec la communauté juive.

Cette année, la Pâques chrétienne et la Pâque juive tombent la même semaine mais cette coicidence du calendrier a été rapidement masquée par les propos tenus par le prédicateur attitré du Vatican.

Raniero Cantalamessa a déclaré que les attaques visant l'Eglise catholique et le pape au sujet des scandales de pédophilie étaient comparables à "la violence collective" dont ont été victimes les juifs.

"Obscènes", "répugnants" ou "offensants" sont les qualificatifs qui reviennent le plus souvent dans les réactions des organisations juives mondiales.

Le grand rabbin de Rome, Riccardo di Segni a déclaré pour sa part que ces propos étaient du "plus mouvais goût", surtout en ce jour de la semaine sainte où les chrétiens prient pour la conversion des Juifs, tenus pour responsables collectivement de
la crucifixion de Jésus.

"Comment peut-on comparer la culpabilité collective imputée aux Juifs, qui a causé la mort de dizaines de millions de personnes innocentes, aux auteurs qui abusent de leur droit et de leur vocation en se livrant à des abus sur des enfants?" s'est interrogé le rabbin Marvin Hier, du centre Simon Wiensenthal.

Première publication : 04/04/2010

  • PÉDOPHILIE

    Les organisations juives indignées par les propos du Vatican

    En savoir plus

  • RELIGION

    Benoît XVI lance les célébrations pascales dans un contexte difficile pour l'Église catholique

    En savoir plus

  • RELIGION

    Peut-on destituer le pape ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)