Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

DÉBAT

L'Allemagne à la rescousse du budget français ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Confusion autour de la tenue du procès de Simone Gbagbo mercredi

    En savoir plus

  • Un présumé terroriste canadien abattu après avoir fauché deux militaires

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ligue des Champions : à Nicosie, le PSG veut consolider sa première place

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

EUROPE

Les festivités de Pâques assombries par les scandales pédophiles

Vidéo par Alix LE BOURDON

Dernière modification : 04/04/2010

Le pape Benoît XVI doit prononcer, ce dimanche, la traditionnelle bénédiction "Urbi et Orbi" dans une atmosphère fortement ternie par la série de révélations de scandales pédophiles et d'une polémique avec la communauté juive.

REUTERS - Le pape Benoît XVI a dirigé samedi soir une veillée pascale assombrie par les scandales de pédophilie qui éclaboussent l'Eglise catholique et un début de polémique avec la communauté juive.

Apparemment fatigué, le pape de 82 ans a présidé la veillée pascale dans la basilique Saint-Pierre qui précède la messe de Pâques, une fête chrétienne qui commémore la résurrection du Christ.

Pendant l'office, il a administré le sacrement du baptême et de la confirmation à six adultes convertis au christianisme.

Benoit XVI doit prononcer dimanche place St Pierre sa bénédiction "urbi et orbi" (à la ville et au monde) dont on ignore si elle fera mention des récentes accusations portées
contre l'Eglise.

La semaine sainte conduisant au dimanche pascal se trouve cette année entachée d'une cascade de révélations sur des scandales de pédophilie au sein de l'Eglise, remontant parfois à plusieurs décennies, et les maladresses de celle-ci pour tenter
de les dissimuler.

Ebranlé, le Vatican a accusé les médias de tentatives "ignobles" pour porter atteinte à la réputation du pape lui-même, qui aurait fait preuve de négligences dans le
traitement de ces affaires alors qu'il était encore simple cardinal dans son Allemagne natale ou à la curie romaine.

Protestations juives

La dernière tentative de défense du Vatican a provoqué un début de polémique avec la communauté juive.

Cette année, la Pâques chrétienne et la Pâque juive tombent la même semaine mais cette coicidence du calendrier a été rapidement masquée par les propos tenus par le prédicateur attitré du Vatican.

Raniero Cantalamessa a déclaré que les attaques visant l'Eglise catholique et le pape au sujet des scandales de pédophilie étaient comparables à "la violence collective" dont ont été victimes les juifs.

"Obscènes", "répugnants" ou "offensants" sont les qualificatifs qui reviennent le plus souvent dans les réactions des organisations juives mondiales.

Le grand rabbin de Rome, Riccardo di Segni a déclaré pour sa part que ces propos étaient du "plus mouvais goût", surtout en ce jour de la semaine sainte où les chrétiens prient pour la conversion des Juifs, tenus pour responsables collectivement de
la crucifixion de Jésus.

"Comment peut-on comparer la culpabilité collective imputée aux Juifs, qui a causé la mort de dizaines de millions de personnes innocentes, aux auteurs qui abusent de leur droit et de leur vocation en se livrant à des abus sur des enfants?" s'est interrogé le rabbin Marvin Hier, du centre Simon Wiensenthal.

Première publication : 04/04/2010

  • PÉDOPHILIE

    Les organisations juives indignées par les propos du Vatican

    En savoir plus

  • RELIGION

    Benoît XVI lance les célébrations pascales dans un contexte difficile pour l'Église catholique

    En savoir plus

  • RELIGION

    Peut-on destituer le pape ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)