Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • Reprise des bombardements à Gaza, l'espoir d'une trêve s'éloigne

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

EUROPE

Les festivités de Pâques assombries par les scandales pédophiles

Vidéo par Alix LE BOURDON

Dernière modification : 04/04/2010

Le pape Benoît XVI doit prononcer, ce dimanche, la traditionnelle bénédiction "Urbi et Orbi" dans une atmosphère fortement ternie par la série de révélations de scandales pédophiles et d'une polémique avec la communauté juive.

REUTERS - Le pape Benoît XVI a dirigé samedi soir une veillée pascale assombrie par les scandales de pédophilie qui éclaboussent l'Eglise catholique et un début de polémique avec la communauté juive.

Apparemment fatigué, le pape de 82 ans a présidé la veillée pascale dans la basilique Saint-Pierre qui précède la messe de Pâques, une fête chrétienne qui commémore la résurrection du Christ.

Pendant l'office, il a administré le sacrement du baptême et de la confirmation à six adultes convertis au christianisme.

Benoit XVI doit prononcer dimanche place St Pierre sa bénédiction "urbi et orbi" (à la ville et au monde) dont on ignore si elle fera mention des récentes accusations portées
contre l'Eglise.

La semaine sainte conduisant au dimanche pascal se trouve cette année entachée d'une cascade de révélations sur des scandales de pédophilie au sein de l'Eglise, remontant parfois à plusieurs décennies, et les maladresses de celle-ci pour tenter
de les dissimuler.

Ebranlé, le Vatican a accusé les médias de tentatives "ignobles" pour porter atteinte à la réputation du pape lui-même, qui aurait fait preuve de négligences dans le
traitement de ces affaires alors qu'il était encore simple cardinal dans son Allemagne natale ou à la curie romaine.

Protestations juives

La dernière tentative de défense du Vatican a provoqué un début de polémique avec la communauté juive.

Cette année, la Pâques chrétienne et la Pâque juive tombent la même semaine mais cette coicidence du calendrier a été rapidement masquée par les propos tenus par le prédicateur attitré du Vatican.

Raniero Cantalamessa a déclaré que les attaques visant l'Eglise catholique et le pape au sujet des scandales de pédophilie étaient comparables à "la violence collective" dont ont été victimes les juifs.

"Obscènes", "répugnants" ou "offensants" sont les qualificatifs qui reviennent le plus souvent dans les réactions des organisations juives mondiales.

Le grand rabbin de Rome, Riccardo di Segni a déclaré pour sa part que ces propos étaient du "plus mouvais goût", surtout en ce jour de la semaine sainte où les chrétiens prient pour la conversion des Juifs, tenus pour responsables collectivement de
la crucifixion de Jésus.

"Comment peut-on comparer la culpabilité collective imputée aux Juifs, qui a causé la mort de dizaines de millions de personnes innocentes, aux auteurs qui abusent de leur droit et de leur vocation en se livrant à des abus sur des enfants?" s'est interrogé le rabbin Marvin Hier, du centre Simon Wiensenthal.

Première publication : 04/04/2010

  • PÉDOPHILIE

    Les organisations juives indignées par les propos du Vatican

    En savoir plus

  • RELIGION

    Benoît XVI lance les célébrations pascales dans un contexte difficile pour l'Église catholique

    En savoir plus

  • RELIGION

    Peut-on destituer le pape ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)