Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Tony Parker : "On n'a jamais eu autant de talents dans notre équipe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Epidémie d'ébola : des tests de vaccins concluants

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

JO : Pékin est la 1ère ville à accueillir les jeux d’été et les jeux d’hiver

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK et Groupe Etat Islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants à Calais : Paris et Londres unis mais démunis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

FOCUS

Brésil : des cours par visioconférence au cœur de l’Amazonie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le petit prince", du livre à l'écran

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Syrie : "L'Armée de la conquête" à la recherche de respectabilité

En savoir plus

Sports

Le Suisse Fabian Cancellara sacré roi des Flandres

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/04/2010

Fabian Cancellara (Saxo Bank) a remporté la 94e édition du Tour des Flandres, en devançant le champion de Belgique, Tom Boonen. Âgé de 29 ans, le Suisse enlève sa troisième grande classique après Milan-San Remo (2008) et Paris-Roubaix (2006).

REUTERS - Fabian Cancellara a écrasé dimanche le Tour des Flandres, son grand objectif de début de saison, en laminant tous ses adversaires, y compris Tom Boonen, l'autre grand favori réduit au rôle de figurant.

A 29 ans, le Suisse de l'équipe Saxo Bank, déjà vainqueur de Paris-Roubaix en 2006, n'a pas eu besoin d'étaler des trésors de finesse tactique pour écoeurer ses concurrents et priver la Belgique de la victoire d'un des siens, désespérément bredouilles dans cette campagne de classiques flandriennes.

Dernier résistant, Tom Boonen a été lâché dans le Mur de Grammont à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée. Il a dû se contenter de la deuxième place à plus d'une minute du vainqueur et il devra encore attendre avant de remporter le "Ronde" une troisième fois après ses succès de 2005 et 2006.

Un autre Belge, Philippe Gilbert, a fini troisième encore plus loin.

Cancellara était le plus fort alors il a attaqué quand il l'a décidé, dans le Molenberg, sans se soucier de la grosse quarantaine de kilomètres le séparant encore de l'arrivée.

Seul Boonen a réussi à prendre sa roue dans cette côte avant de faire illusion jusqu'au Mur de Grammont.

Si le champion de Belgique n'a pas franchement relayé le champion de Suisse dans un premier temps, il a finalement décidé de collaborer pleinement au bout de quelques kilomètres et l'écart est tout de suite monté au-delà de 30 secondes.

Derrière, un groupe de contre s'est formé dans le sillage de Gilbert. Double tenant du titre et coéquipier de Boonen chez Quick Step, Stijn Devolder s'y est glissé mais il a été aussi impuissant que les autres derrière Cancellara.

David Millar puis Gilbert ont bien encore tenté de ressortir de ce groupe sans jamais combler un retard augmentant de manière inexorable derrière les deux favoris.

Cancellara et Boonen se sont relayés jusqu'au Mur de Grammont et dans cette côte, le Suisse a planté le Belge sans se lever de sa selle, juste en pédalant soudainement plus vite, plus fort.

Il restait 15 kilomètres à parcourir, une formalité pour le champion du monde du contre-la-montre, de toute façon le meilleur en ce dimanche de Pâques.

 

Première publication : 04/04/2010

COMMENTAIRE(S)