Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Le Tchad en guerre contre Boko Haram

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le secret de la haute couture

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : Mario Draghi voit la vie en rose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'"apartheid" de Manuel Valls : un grand mot et des petits remèdes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Emailgate" : "Hillary est sa pire ennemie"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

World Press Photo : l’un des lauréats perd son prix

En savoir plus

DÉBAT

La Libye dans le chaos : l'avenir du pays se joue-t-il au Maroc ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Burkina faso autorise l'exhumation de la dépouille présumée de Thomas Sankara

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Évasion fiscale : "En trois ans, les États ont pu récupérer 37 milliards d'euros"

En savoir plus

Amériques

Aux élections régionales, le parti d'Evo Morales fait la course en tête

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/04/2010

Selon des résultats préliminaires du scrutin qui s'est déroulé dimanche, le Mouvement vers le socialisme du président bolivien a remporté 5 des 9 régions du pays dans lesquelles les électeurs étaient appelés aux urnes.

AFP - Le parti du président bolivien Evo Morales, le MAS, a remporté dimanche cinq des neuf régions du pays alors que l'opposition consolide son emprise sur trois autres, selon des résultats préliminaires des élections pour désigner les gouverneurs provinciaux et 337 maires.

Environ cinq millions d'électeurs sur les 10 millions que compte la Bolivie étaient appelés aux urnes dans un scrutin crucial pour l'opposition conservatrice qui dénonce une forme d'absolutisme du président de gauche, Evo Morales.

Le Mouvement vers le socialisme (MAS) de Morales est victorieux à La Paz, Oruro, Cochabamba, Potosi et Chuquisaca. Dans le département de Pando l'opposition obtient un léger avantage de 49,6% contre 48,8 pour le MAS.

L'opposition, selon les estimations des chaînes de télévision Unitel, gagnerait à Santa Cruz (est), Beni (nord-est) et Tarija (sud). Ces trois régions sont radicalement opposées au président Morales.

Le président bolivien avait déclaré, il y a deux semaines, qu'il entendait remporter sept régions sur neuf.

Les résultats officiels de ces élections ne seront connus que dans une quinzaine de jours.

Evo Morales, premier chef d'Etat amérindien de la Bolivie depuis l'indépendance de ce pays, a été réélu le 6 décembre avec 64% des voix au cours d'élections générales.

Son parti, le MAS, a conquis la majorité absolue des deux chambres et peut ainsi amender la Constitution s'il le souhaite, mais aussi contrôler les nominations des grands corps d'Etat et de la justice.

Première publication : 05/04/2010

  • BOLIVIE

    Les résultats officiels confirment la triomphale réélection de Morales

    En savoir plus

  • BOLIVIE

    Avant même d'être réélu, Evo Morales envisage déjà un troisième mandat

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)