Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin remporte la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Economie

Total mis en examen pour corruption dans l'affaire "Pétrole contre nourriture" en Irak

©

Vidéo par Clovis CASALI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/04/2010

Le groupe pétrolier français été mis en examen le 27 février pour corruption dans l'affaire "Pétrole contre nourriture", un programme mis en place entre 1996 et 2003 pour aider l'Irak, alors sous embargo, à nourrir sa population.

L’affaire "Pétrole contre nourriture" semblait être enterrée. C’était compter sans le juge Serge Tournaire, qui, le 27 février, a mis en examen le groupe pétrolier Total, comme personne morale, pour corruption, complicité et recel de trafic d’influence.

Le magistrat soupçonne l’entreprise française, vedette du CAC 40, d’avoir obtenu du pétrole en versant des pots-de-vin au régime de Saddam Hussein. Le groupe aurait ainsi contourné le programme "pétrole contre nourriture" de l’ONU.

Pendant plus d’un mois, le groupe a gardé secrète la procédure dont il est l’objet. Mais, mardi, le quotidien économique "Les Echos" a révélé l’affaire en s’appuyant sur "une information mentionnée discrètement dans le rapport annuel de Total rendu public la semaine dernière".

Une précédente procédure s’était soldée par un non-lieu

L’avocat de Total, Jean Veil, et un porte-parole du groupe ont confirmé, mardi, la mise en examen. "Cette décision relance la procédure judiciaire, a en outre admis l’avocat. Le juge a pris cette décision contre toute attente alors que son prédécesseur et le parquet avaient jugé le contraire, au moins implicitement", a-t-il poursuivi.

Une enquête lancée en 2007, toujours dans le cadre de l’affaire "Pétrole contre nourriture", avait abouti à la mise en examen de plusieurs personnalités – notamment l’ancien ministre de l’Intérieur Charles Pasqua et l’actuel PDG de Total, Christophe de Margerie. En septembre 2009, le procureur avait requis un non-lieu contre l’ensemble des personnes poursuivies. Il avait estimé que le dossier ne contenait aucun élément susceptible de prouver les délits.

Depuis, le dossier semblait en sommeil. Le juge Serge Tournaire, successeur de Xavière Siméoni sur ce dossier, a fait valoir "une autre analyse des faits juridiques" pour relancer l’affaire, et mettre en examen le groupe pétrolier.

Réseau de corruption à l’échelle mondiale

Le programme "Pétrole contre nourriture" mis en place par l’ONU entre 1997 et 2003 devait permettre à l’Irak de vendre son pétrole et d’acheter, en échange, nourriture et médicaments pour la population étranglée par l’embargo international. Des sanctions avaient été prononcées par le Conseil de sécurité de l’ONU après l’invasion du Koweït par l’Irak en 1990.

Le régime de Saddam Hussein avait détourné des milliards de dollars en organisant un vaste réseau de corruption et d’influence à travers le monde.

Selon un rapport américain, près de 2 milliards de dollars ont ainsi été détournés. La commission Volker, mise en place par l’ONU pour enquêter sur ces accusations, a révélé en 2005 que 2 200 entreprises basées dans 66 pays différents, avaient versé et perçu des pots-de-vin au gouvernement irakien pour obtenir les marchés. Des procédures sont actuellement en cours dans plusieurs pays du monde.

 

Première publication : 06/04/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)