Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump, le président du renoncement"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Marine Le Pen, comme si de rien n'était"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le Parlement assouplit la loi sur la consommation de stupéfiants

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen et Emmanuel Macron présents à l'hommage au policier Xavier Jugelé

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'hommage à Xavier Jugelé émeut mais n'évite pas les polémiques

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Emmanuel Macron est soutenu par les marchés financiers"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Il y aura une nouvelle Europe, un nouveau traité"

En savoir plus

FOCUS

À la "Frontière Sud" du Mexique, où commence vraiment le mur contre les migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Reda Kateb, un Django Reinhardt qui nous parle d'aujourd'hui

En savoir plus

Economie

Premier coup de pioche sur le chantier du gazoduc Nord Stream‎

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/04/2010

Le chantier du grand gazoduc Nord Stream, qui reliera la Russie à l'Union européenne via la mer Baltique, a démarré. Long de 1 220 kilomètres, le pipeline doit coûter 7,4 milliards d'euros.

AFP - Le géant gazier russe Gazprom a entamé mercredi les travaux de construction du gazoduc Nord Stream qui doit relier la Russie à l'Union européenne en passant par la Mer Baltique, a annoncé l'agence RIA Novosti.

Le premier élément du gazoduc a été posé, précise l'agence, citant des responsables de Gazprom.

La cérémonie officielle d'inauguration aura lieu vendredi en présence du président russe Dmitri Medvedev qui "a confirmé qu'il prendrait part aux festivités", soulignent les responsables de Gazprom.

Le gazoduc, de 1.220 km de long, doit coûter au total 7,4 milliards d'euros investis par le géant russe Gazprom et ses partenaires allemands E.On Ruhrgas et BASF-Wintershall.

Il reliera la ville russe de Vyborg à la ville allemande de Greifswald en traversant les eaux territoriales de la Russie, de la Finlande, de la Suède, du Danemark et de l'Allemagne.

Quelque 375 km du gazoduc doivent traverser la zone économique finlandaise où la construction doit commencer cette année.

Un quart du gaz consommé dans l'Union européenne vient de Russie.

 

Première publication : 09/04/2010

COMMENTAIRE(S)