Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestation de l'opposition sénégalaise contre un projet de réforme électorale controversé

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Autocars : quand la grève à la SNCF fait recette

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

Economie

Premier coup de pioche sur le chantier du gazoduc Nord Stream‎

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/04/2010

Le chantier du grand gazoduc Nord Stream, qui reliera la Russie à l'Union européenne via la mer Baltique, a démarré. Long de 1 220 kilomètres, le pipeline doit coûter 7,4 milliards d'euros.

AFP - Le géant gazier russe Gazprom a entamé mercredi les travaux de construction du gazoduc Nord Stream qui doit relier la Russie à l'Union européenne en passant par la Mer Baltique, a annoncé l'agence RIA Novosti.

Le premier élément du gazoduc a été posé, précise l'agence, citant des responsables de Gazprom.

La cérémonie officielle d'inauguration aura lieu vendredi en présence du président russe Dmitri Medvedev qui "a confirmé qu'il prendrait part aux festivités", soulignent les responsables de Gazprom.

Le gazoduc, de 1.220 km de long, doit coûter au total 7,4 milliards d'euros investis par le géant russe Gazprom et ses partenaires allemands E.On Ruhrgas et BASF-Wintershall.

Il reliera la ville russe de Vyborg à la ville allemande de Greifswald en traversant les eaux territoriales de la Russie, de la Finlande, de la Suède, du Danemark et de l'Allemagne.

Quelque 375 km du gazoduc doivent traverser la zone économique finlandaise où la construction doit commencer cette année.

Un quart du gaz consommé dans l'Union européenne vient de Russie.

 

Première publication : 09/04/2010

COMMENTAIRE(S)