Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

FRANCE

Le championnat de France des "apéros Facebook" est lancé

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/04/2010

Une compétition d'un nouveau genre a vu le jour il y a quelques mois en France, elle consiste à déterminer quelle ville parviendra à réunir le plus de jeunes pour un apéro géant en plein air. Une nouvelle mode qui inquiète les pouvoirs publics.

On connaissait le phénomène Botellón en Espagne, ces rassemblements de jeunes qui consomment de l’alcool sur la voie publique le week-end. Les jeunes Français s’en sont inspirés pour lancer la mode des apéros géants. Lancés sur le réseau social Facebook, les appels se propagent d’amis en amis jusqu’à toucher des milliers de personnes.

"Ces rassemblements existaient déjà avant Facebook, mais c’est grâce aux réseaux sociaux qu’ils ont pris une telle ampleur, explique Monique Dagnaud, chercheuse au CNRS et auteur du livre"La Teuf, essai sur le désordre des générations". Cet esprit de compétition entre villes est tout à fait dans l’esprit de Facebook, où chacun se livre à la course au plus grand nombre d’amis ou à l’événement le plus fédérateur", analyse-t-elle.

Pour l’instant, c’est Rennes (Ille-et-Vilaine) qui occupe la tête du classement "apéro Facebook". Environ 5 000 personnes se sont réunies le 25 mars sur l’Esplanade Charles-de-Gaulle, dans le centre-ville, pour festoyer une bonne partie de la nuit. Les chiffres avancés par la police sont d’ailleurs contestés par les organisateurs qui rappellent que plus de 12 000 personnes avaient confirmé leur présence sur Facebook.


Apéro géant à Rennes - 25 mars 2010 - Timelapse
envoyé par DMLG_Production. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

 

La capitale bretonne s’est ainsi vu décerner le titre de champion, suscitant la jalousie d’autres villes de France, dont certains jeunes appellent sur les réseaux sociaux à "battre le record de Rennes".

 


Apéro géant Facebook place Royale Nantes
envoyé par presseocean. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

A Nantes (Loire-Atlantique), ils étaient environ 4 000 fêtards réunis le 11 novembre sur la Place Royale.

C’était hier au tour de Caen (Calvados) de s’essayer à l’apéro géant. Malgré l’interdiction de l’événement par arrêt préfectoral, près de 1 800 personnes se sont amassées en début de soirée à proximité du château de la ville. "Vouloir interdire ces rassemblements est illusoire", selon Monique Dagnaud, qui estime que "comme pour les raves auparavant, les pouvoirs publics devraient plutôt tenter de les encadrer et de les superviser".

Le prochain apéro géant devrait se tenir ce soir à Brest (Finistère). Les appels à la mobilisation se multiplient sur Facebook : " Les Nantais étaient 4 000, les Rennais étaient 5 000. Et les Brestois ?"

Première publication : 09/04/2010

COMMENTAIRE(S)