Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

FRANCE

Le gouvernement promet d'indemniser "totalement" les sinistrés de Xynthia

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/04/2010

Les sinistrés de la tempête Xynthia dont la maison est vouée à la destruction seront intégralement indemnisés, a indiqué le secrétaire d'État au Logement, Benoist Apparu. Quelque 1 510 maisons doivent être détruites en Vendée et en Charente-Maritime.

AFP - Les sinistrés de la tempête Xynthia, dont les habitations classées en "zones noires" sont vouées à la démolition, seront indemnisés "totalement", a assuré vendredi le secrétaire d'Etat au Logement Benoist Apparu sur France 2.

Interrogé pour savoir "selon quels critères" les sinistrés seraient indemnisés, M. Apparu a répondu: "Totalement. Que ce soit les assureurs ou le Fonds Barnier, on va prendre en charge l'ensemble du coût de la maison, y compris le terrain, le foncier, et on va indemniser les gens sur la valeur de la maison avant la tempête, bien évidemment".

Déclaration de Benoist Apparu, secrétaire d'État chargé du Logement et de l'Urbanisme

"On payera bien évidemment à l'amiable", a-t-il ajouté.

Quant à ceux qui ne voudront pas partir, "on va essayer de regarder famille par famille comment on peut les accompagner dans leur nouveau projet de logement, le plus individuellement possible", a poursuivi M. Apparu.

En dernier recours, "on a --ce que je souhaite éviter -- des procédures d'expropriation possibles", a-t-il ajouté.

Au total, 1.510 maisons doivent être détruites, dont 915 en Vendée et 595 en Charente-Maritime, selon les chiffres des deux préfectures.

D'après la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA), les propriétaires toucheront en moyenne 250.000 euros d'indemnisation, en comptant la part versée par les assureurs et la contribution du Fonds Barnier.

Ce fonds a été créé en 1995 pour l'indemnisation des biens fortement exposés aux catastrophes naturelles. Il est alimenté par une partie des primes d'assurance habitation.

Première publication : 09/04/2010

  • FRANCE

    Les sinistrés de la tempête Xynthia toucheront 250 000 euros par maison détruite

    En savoir plus

  • FRANCE

    Après la tempête Xynthia, l'État prévoit la destruction d'un millier d'habitations

    En savoir plus

  • FRANCE

    Après le passage de Xynthia, les régions dévastées pansent leurs plaies

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)