Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

Une enquête sur les dessous de la guerre économique et de l’hyper concurrence. Un samedi sur deux, à 14h15.

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Dernière modification : 13/04/2010

Industrie de défense : jusqu'où délocaliser

Le FAMAS est un fusil d’assaut dont la renommée a notamment contribué au prestige de l’armée française, mais depuis quelques mois un problème de compatibilité avec ses munitions compromet la fiabilité de cette arme. Nous avons mené l'enquête.

A l’origine de l’affaire du FAMAS, la fermeture de l’atelier GIAT industries, basé au Mans, chargé de concevoir les munitions. Depuis leur confection a été confiée à des sociétés étrangères, et la qualité des douilles s’en ressent. Auparavant conçues en acier, elles sont désormais fabriquées en laiton, ce qui réduit la précision du FAMAS. La décision de fermer l’usine GIAT est survenue en 2002 alors que le gouvernement avait entamé une politique de réduction des dépenses d'armement.

Cette décision a coûté chère : la revue d’information stratégique TTU (Très, Très Urgent) parle d’une cinquantaine d’incidents de tirs depuis 2006. L’armée qui n’est pas très prolixe sur le sujet, mérite dans cette affaire son surnom de
« Grande muette ». A l’heure actuelle les militaires doivent jongler entre des munitions anciennes, fiables, et des munitions neuves, moins fiables qui sont plutôt consacrées aux exercices

Cette affaire sonne t-elle le glas de l’utilisation de cette arme utilisé par l’armée française depuis près de trente ans ? La transformation de 20 000 anciens FAMAS en FAMAS de 2ème génération équipée du système FELIN a déjà débuté, et cette nouvelle arme devrait utiliser toutes les munitions au standard OTAN.
Parallèlement certaines unités de l’armée se sont équipées de fusils d’assaut de fabrication allemande. Mais si la France bascule sur des équipements 100% étrangers elle n’est pas non plus à l’abri de problèmes d’approvisionnement pour ces munitions .

Le livre blanc de la défense distingue trois modes d'acquisitions d'armes : Les armes stratégiques dont il faut absolument détenir le savoir faire. Les armes importantes mais trop chère pour lesquelles le développement est mutualisé avec des Etats alliés. Enfin, les armes non stratégiques qui peuvent être achetées à l’étranger.
Cette classification est un compromis entre économie de moyen et souveraineté, mais l'affaire du FAMAS montre qu'elle peut être à l'origine de problèmes réduisant l’opérationnalité des troupes.

 

Par Hermine MAUZÉ

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/07/2014 Technologie

Compétition digitale : pourquoi Google agace?

Le moteur de recherche est devenu l'ennemi public numéro un de nombreuses entreprises. Des géants du web, comme des sociétés traditionnelles, tous critiquent l'insatiable appétit...

En savoir plus

05/07/2014 Allemagne

Agriculture : l'Allemagne sème la France!

L'agriculture française est-elle en panne ? La France n'est plus le leader de l'agriculture européenne. Dépassée par l'Allemagne dans de nombreux secteurs comme le lait ou le...

En savoir plus

21/06/2014 États-Unis

États-Unis : justice en catimini?

Au moindre soupçon de crime ou de délit, l’administration américaine frappe fort. Au lieu d’un procès long et coûteux, l’entreprise paie une amende et accepte d’être placée sous...

En savoir plus

07/06/2014 Émirats arabes unis

Le business de la contrefaçon

Situé à Ajman dans les Émirats Arabes Unis, le China Mall a une superficie de 200 000 mètres carrés. C’est l’un des plus grands marchés de la contrefaçon au monde. On y trouve...

En savoir plus

17/05/2014 Recherche

Biotechnologies : breveter le vivant pour faire du business ?

La vie est-elle un produit marchand ? C'est là tout l'enjeu du débat sur la brevetabilité du vivant. De quoi s'agit-il exactement ? Tout simplement d'autoriser, ou non, des...

En savoir plus