Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardifs sont rarement désintéressés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Qatar va investir 5 milliards de livres au Royaume-Uni

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mystère Fillon"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc : après 5 mois de blocage, un gouvernement voit le jour

En savoir plus

Asie - pacifique

Les autorités affirment que l'armée a tué une trentaine d'insurgés islamistes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/04/2010

Selon les autorités pakistanaises, au moins 32 rebelles islamistes ont été tués lors de combats avec l'armée dans une zone tribale du nord-ouest du pays. Plus de 200 insurgés auraient été tués depuis le début de l'année.

AFP - Les autorités locales ont assuré que l'armée avait tué lundi 32 insurgés islamistes dans des combats dans un district tribal du nord-ouest du Pakistan où elle mène depuis trois semaines une offensive contre les talibans alliés à Al-Qaïda.

Mais les bilans publiés quasi-quotidiennement par les militaires et les autorités ne peuvent être vérifiés de sources indépendantes, ces zones, frontalières avec l'Afghanistan, étant interdites ou aux mains des insurgés islamistes.

Les affrontements ont eu lieu dans la zone de Shireendara, dans le district d'Orakzaï, un bastion des talibans pakistanais et de combattants étrangers d'Al-Qaïda.

"Les troupes ont pilonné à l'artillerie quand un groupe d'environ 200 insurgés ont attaqué leur campement", a affirmé à l'AFP Sajjad Ahmad, un responsable de l'administration du district.

"Les assaillants ont été repoussés et 32 rebelles et deux soldats ont péri", a-t-il ajouté.

Des officiers des services pakistanais de renseignement ont également confirmé l'attaque et le bilan, sous couvert de l'anonymat.

L'armée et les autorités ont assuré, au fil de bilans quasi-quotidiens, que plus de 200 insurgés avaient été tués depuis le début de l'offensive militaire dans l'Orakzaï le 24 mars.

Les talibans pakistanais alliés à Al-Qaïda sont les principaux responsables d'une vague de plus de 360 attentats -- suicide pour la plupart -- et d'attaques commando qui ont tué plus de 3.200 personnes dans tout le Pakistan en près de trois ans.

Les Etats-Unis considèrent les zones tribales pakistanaises comme l'"endroit le plus dangereux du monde", bastion des talibans pakistanais, principal sanctuaire d'Al-Qaïda mais aussi base arrière des talibans afghans.
 

Première publication : 12/04/2010

COMMENTAIRE(S)