Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les autorités affirment que l'armée a tué une trentaine d'insurgés islamistes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/04/2010

Selon les autorités pakistanaises, au moins 32 rebelles islamistes ont été tués lors de combats avec l'armée dans une zone tribale du nord-ouest du pays. Plus de 200 insurgés auraient été tués depuis le début de l'année.

AFP - Les autorités locales ont assuré que l'armée avait tué lundi 32 insurgés islamistes dans des combats dans un district tribal du nord-ouest du Pakistan où elle mène depuis trois semaines une offensive contre les talibans alliés à Al-Qaïda.

Mais les bilans publiés quasi-quotidiennement par les militaires et les autorités ne peuvent être vérifiés de sources indépendantes, ces zones, frontalières avec l'Afghanistan, étant interdites ou aux mains des insurgés islamistes.

Les affrontements ont eu lieu dans la zone de Shireendara, dans le district d'Orakzaï, un bastion des talibans pakistanais et de combattants étrangers d'Al-Qaïda.

"Les troupes ont pilonné à l'artillerie quand un groupe d'environ 200 insurgés ont attaqué leur campement", a affirmé à l'AFP Sajjad Ahmad, un responsable de l'administration du district.

"Les assaillants ont été repoussés et 32 rebelles et deux soldats ont péri", a-t-il ajouté.

Des officiers des services pakistanais de renseignement ont également confirmé l'attaque et le bilan, sous couvert de l'anonymat.

L'armée et les autorités ont assuré, au fil de bilans quasi-quotidiens, que plus de 200 insurgés avaient été tués depuis le début de l'offensive militaire dans l'Orakzaï le 24 mars.

Les talibans pakistanais alliés à Al-Qaïda sont les principaux responsables d'une vague de plus de 360 attentats -- suicide pour la plupart -- et d'attaques commando qui ont tué plus de 3.200 personnes dans tout le Pakistan en près de trois ans.

Les Etats-Unis considèrent les zones tribales pakistanaises comme l'"endroit le plus dangereux du monde", bastion des talibans pakistanais, principal sanctuaire d'Al-Qaïda mais aussi base arrière des talibans afghans.
 

Première publication : 12/04/2010

COMMENTAIRE(S)