Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste visant la Commission européenne

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski se dit disposé à gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

EUROPE

Le Vatican divulgue les "lignes directrices" de son plan de lutte contre la pédophilie

Vidéo par Hélène DROUET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/04/2010

Le Vatican a publié sur son site Internet les "lignes directrices" de la lutte qu'il entend engager contre la pédophilie au sein de l'Église catholique. Une dénonciation systématique des abus sexuels à la justice ordinaire est notamment préconisée.

AFP - Le Vatican a souligné lundi que les abus sexuels commis par des prêtres devaient "toujours" être dénoncés à la justice ordinaire, en publiant sur son site internet les "lignes directrices" de la lutte contre la pédophilie au sein de l'Eglise catholique.

"C'est un exercice de transparence de la part du Vatican"

Le Vatican a par ailleurs souligné que dans les cas les plus graves de pédophilie, le pape pouvait défroquer immédiatement le prêtre, sans attendre l'issue d'un procès canonique.

"Le diocèse local doit enquêter sur chaque allégation d'abus sexuel commis par un prêtre contre un mineur. Si l'allégation semble avérée, le cas est transmis à la Congrégation pour la doctrine de la foi", l'ex-Inquisition dont le siège est à Rome, ajoute le document d'une page et demie, publié en anglais.

La dénonciation des abus "aux autorités compétentes doit toujours respecter la loi ordinaire", souligne le document, consultable sur le site du Vatican (http://www.vatican.va/resources/resources_guide-CDF-procedures_en.html).

La publication de ces lignes directrices sur internet a été annoncée vendredi et elle doit aider les responsables religieux à gérer les cas de prêtres pédophiles.

Le règlement des abus sexuels au sein de l'Eglise catholique se base sur le droit canon en général et un "motu proprio" (décret) de 2001.

En 2001, Jean Paul II a publié ce décret sur "les crimes graves" à partir d'un document de la Congrégation pour la doctrine de la foi, alors présidée par son futur successeur, le cardinal Joseph Ratzinger.

Le document souligne que pendant l'étape préliminaire de l'enquête sur un prêtre, "l'évêque peut imposer des mesures de précaution" pour protéger sa communauté religieuse ainsi que les victimes.

"Dans les cas très graves, lorsqu'un tribunal ordinaire a jugé un prêtre coupable d'abus sexuel sur des mineurs ou quand les preuves sont écrasantes, la Congrégation pour la doctrine de la foi peut décider de transférer le cas directement au Saint Père et de demander au pape un décret annulant +d'office+ sa prêtrise. Il n'y a pas d'appel contre un tel décret papal", précise par ailleurs le document.

Selon la salle de presse du Vatican, les lignes directrices publiées sur le site représentent un "résumé des procédures opérationnelles déjà établies en 2003 par un document interne de la Congrégation pour la doctrine de la foi", mais qui n'ont jamais été rendue publiques.

L'Eglise est secouée ces dernières semaines par une série de scandales pédophiles, accusée d'avoir gardé le silence sur des abus commis par des prêtres ou des religieux et le pape Benoît XVI a été lui-même mis en cause.

Vendredi, un nouveau cas de pédophilie a éclaté en Californie, mettant en cause personnellement l'attitude de Benoît XVI quand il était cardinal, tandis que le même jour le Canada aussi a été secoué par une nouvelle affaire: il y a 20 ans, plusieurs évêques et des responsables du Vatican seraient restés silencieux face à des accusations contre un prêtre.

Mercredi, c'est la Norvège qui avait été été frappée par un cas remontant à près de 20 ans et dont le Vatican aurait eu connaissance dès le début 2009: un évêque a reconnu avoir abusé sexuellement d'un enfant de choeur lorsqu'il était simple prêtre.

 

Première publication : 12/04/2010

  • PÉDOPHILIE

    Les organisations juives indignées par les propos du Vatican

    En savoir plus

  • RELIGION

    Benoît XVI lance les célébrations pascales dans un contexte difficile pour l'Église catholique

    En savoir plus

  • RELIGION

    Peut-on destituer le pape ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)