Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

  • En direct : 23,25 % de participation en Algérie à 14 heures

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'étau se resserre autour du Premier ministre Abhisit Vejjajiva

©

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/04/2010

La commission électorale thaïlandaise s'est prononcée en faveur de la dissolution du Parti démocrate (PD) du Premier ministre Abhisit Vejjajiva. Un véritable revers pour le chef du gouvernement déjà confronté à la révolte des "chemises rouges".

AFP - La Commission électorale en Thaïlande préconise de dissoudre le Parti démocrate (PD) du Premier ministre Abhisit Vejjajiva, accusé d'avoir bénéficié d'une donation illégale il y a plusieurs années, a-t-on appris lundi auprès du parti.

La Commission a estimé à la majorité de ses membres que le PD avait bien reçu une donation irrégulière de 258 millions de bahts (5,9 millions d'euros) en 2005, a indiqué un porte-parole du parti.

Elle doit désormais transmettre le dossier au procureur général, qui l'examinera avant une possible transmission à la Cour constitutionnelle. La décision finale devrait prendre plusieurs mois.

"Nous sommes informés de la décision de la Cour mais l'affaire n'est pas terminée. Elle doit encore franchir le cap du procureur et de la Cour constitutionnelle", a indiqué Buranaj Smutharaks, porte-parole du PD.

Cette décision était réclamée de longue date par les "chemises rouges", manifestants antigouvernementaux qui réclament la démission d'Abhisit.

Elle intervient alors que la situation politique est bloquée dans le pays, après des affrontements entre manifestants et militaires qui ont fait 21 morts et plus de 860 blessés au cours du week-end.

Explications du correspondant de FRANCE 24 à Bangkok
Les "chemises rouges", favorables à l'ancien Premier ministre en exil Thaksin Shinawatra, se plaignent notamment d'une justice à deux vitesses, selon elles entièrement au service des élites traditionnelles de Bangkok, dans lesquelles elles classent le PD d'Abhisit, le plus ancien parti du pays.

En 2007, le Thai Rak Thai, parti pro-Thaksin, avait été dissous par la cour constitutionnelle pour fraude électorale. Plusieurs autres décisions judiciaires avaient été par la suite prises contre Thaksin et ses alliés.

Les "rouges" exigent régulièrement en réponse une décision de la commission électorale sur l'affaire touchant le Parti démocrate.

En janvier dernier, Thaksin a été définitivement privé de la moitié de sa fortune par la Cour suprême, notamment pour abus de pouvoir. Un verdict là encore vécue par les "rouges" comme le signe que l'ensemble du système judiciaire du pays leur est défavorable.

Première publication : 12/04/2010

  • THAÏLANDE

    "La polémique s'installe après notre reportage exclusif sur les affrontements"

    En savoir plus

  • THAÏLANDE - EXCLUSIF

    Au cœur des affrontements entre armée et "chemises rouges" à Bangkok

    En savoir plus

  • Thaïlande : la guerre d'usure

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)